Novak Djokovic: La finale Open d'Australie 2012 contre Nadal a été la plus difficile



by   |  LECTURES 1290

Novak Djokovic: La finale Open d'Australie 2012 contre Nadal a été la plus difficile

Au cours des 15 dernières années, Novak Djokovic a participé à certains des matchs les plus remarquables de l'histoire du tennis. Le Serbe possède une incroyable combativité et une volonté de fer qui lui permettent de pousser chacun de ses rivaux, pour obtenir même un seul point de plus.

Novak a été en mesure de rebondir à plusieurs reprises lorsqu’il était au bord de la défaite, pour remporter des victoires sur les arènes de tennis les plus importantes et sur les adversaires les plus forts.

S'exprimant pour le podcast de Tennis United, Novak a été interrogé sur le match le plus exténuant et le plus épuisant physiquement qu'il ait jamais joué. Le Serbe a alors choisi cette mémorable finale de l'Open d'Australie 2012 contre Rafael Nadal, qui a duré 5 heures et 53 minutes, qui a été la plus longue finale majeure jamais jouée.

En demi-finale, Djokovic a prévalu contre Andy Murray par 7-5 dans le dernier set, économisant de l'énergie pour un autre affrontement épique contre le numéro 2 mondial. Il était alors allé jusqu’au cinquième set pour défendre le titre qu'il avait remporté un an auparavant.

Une rencontre où Djokovic a de nouveau échappé aux filets de son adversaire

Après l'une des rencontres les plus passionnantes de tous les temps, Novak a réalisé un triomphe de 5-7, 6-4, 6-2, 6-7, 7-5 en un peu moins de six heures, après avoir traîné à 4-2 et 30-15 derrière Nadal dans le set final.

Nadal avait raté ce revers de routine qui lui a probablement coûté le titre. Djokovic avait créé 20 occasions de break, en convertissant sept d’entre elles et en perdant son service à quatre reprises, tandis que Nadal faisait de son mieux pour soulever un deuxième trophée de l'Open d'Australie après trois ans de sécheresse.

Le Serbe a eu plus de gagnants et a poussé l’espagnol à plus de fautes directes, il a ainsi forgé sa victoire dans les échanges de milieu de gamme car rien ne pouvait les départager dans les rallyes les plus rapides et les plus prolongés.

Ils ont eu besoin de 40 minutes pour terminer les six premiers jeux où Nadal menait 4-2, avant que Djokovic ne remporte les trois jeux suivants pour obtenir un écart de 5-4. L'Espagnol a eu un break à 5-5 lorsque Novak a envoyé un revers trop long, mais ce dernier a ensuite converti son troisième point de set lors du jeu suivant pour parvenir à un score final de 7-5, après une heure et 20 minutes.

Novak avait répondu par un break dans le dixième jeu du deuxième set après une double faute coûteuse de Rafa, et il avait égalisé le score global à 1-1 près de deux heures et demie depuis le début de la rencontre.

Avec l'élan de son côté, Djokovic avait remporté le troisième set par 6-2 et il s'était ainsi rapproché de la ligne d'arrivée, tout en espérant conclure la rencontre au quatrième set.

Au lieu de cela, Nadal a continué à se battre, en s’octroyant un nouveau break après presque 90 minutes, pour envoyer le match vers un set décisif. Là, Nadal avait raté cette occasion d’avoir un écart de 5-2, permettant à Novak de breaker à son tour tout en subissant quand même un break à 5-5 suite à un slice qui avait touché le filet.

Servant pour la victoire, Novak Djokovic avait alors sauvé un point de break et scellé le match avec un coup droit gagnant, lui permettant de célébrer l'un de ses moments les plus brillants.