Reilly Opelka : "Impossible de remporter un break contre Novak Djokovic"



by   |  LECTURES 620

Reilly Opelka : "Impossible de remporter un break contre Novak Djokovic"

Du haut de ses 2m11, Reilly Opelka est le plus grand joueur de tennis de l'histoire aux côtés du Croate Ivo Karlović. Opelka dispose d'un service très puissant, qui atteint 235 km/h. Comme beaucoup de joueurs de sa taille, son coup droit fait sa force mais sa mobilité reste son point faible.

Le numéro un mondial Novak Djokovic a quant à lui progressivement amélioré son jeu de service au cours des dernières années. En 2017, le Serbe a pris la décision audacieuse de revenir à son ancien service et de laisser tomber son dernier mouvement après une petite opération au coude droit.

Il a donc une nouvelle fois réorganisé sa manière de jouer son service afin d'exercer moins de pression sur son coude. Opelka estime que c'est son jeu de de défense et son retour solide qui soutient son service.

Il a déclaré dans une interview accordée à ATPTour.com : "Je pense que c'est plutôt grâce à tout le reste de son jeu. Son service est très bon, mais il le rate plus de 30 % du temps, ce qui est ridicule", Le tennisman a continué ses explications en disant : "Il est évident que lorsqu’on lui renvoie sa première balle, il va se démener, monter au filet et gagner.

Il sert bien, c’est évident. Mais c'est vraiment le reste de son jeu qui fait que lui infligé un break est presque impossible" Opelka joue sur le court de tennis en portant des vêtements de marque New Balance.

Cependant, il préfère de loin porter son propre style en dehors du court. Opelka qui a toujours eu un style admirable, a d’ailleurs déclaré à Tennis.com :" je refuse de me fondre dans la masse, Je ne suis pas fan des grandes marques, je ne suis pas fan de Supreme ou des shorts et chemises imprimés Gucci"

Il a conclu en ajoutant : "Si je vois quelque chose d'une de ces marques que j'aime, c'est là que les gars de Mulch interviennent et feront en sortes de me les refaire sur mesure. De cette façon, je contribue à la fabrication de mes propres vêtements.

Je ne cherche pas à payer 1000 dollars pour un t-shirt avec un adhésif de marque que tout le monde porte"