Craig Tiley : "Le père de Novak Djokovic n'a pas été banni de la finale"

Le directeur de l'Open d'Australie a fait des déclarations ou il défend la famille Djokovic.

by Khalil Semlali
SHARE
Craig Tiley : "Le père de Novak Djokovic n'a pas été banni de la finale"

Le directeur du tournoi de l'Open d'Australie, Craig Tiley, a révélé que le père de Novak Djokovic était libre d'assister à la finale de l'Open d'Australie. Après avoir séché la demi-finale de Djokovic contre Tommy Paul, Djokovic senior n'était pas non plus présent lors de la finale de son fils contre Stefanos Tsitsipas.

"C'est sa décision. Nous allons la laisser être sa décision et en fin de compte, c'est à lui de trancher. Il n'a pas enfreint la politique de l'événement. C'est très important parce que ce qui a été écrit sur ce qu'il a (prétendument) dit n'est pas correct et je pense que les gens font marche arrière.

C'est malheureux que des suppositions radicales aient été faites", a déclaré Tiley à AAP, comme l'a révélé Yahoo Sports Australia.

Tiley défend la famille Djokovic.

Après que Djokovic senior ait été filmé aux côtés de supporters pro-russes, il a également été rapporté qu'il a dit : "Vive les Russes".

Plus tard, Djokovic a déclaré que cela avait été mal traduit et que son père avait simplement dit " cheers ", croyant qu'il le disait à ses fans. A lire aussi : https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Articles_de_tennis/18320/open-d-australie-quatre-spectateurs-arretees-apres-un-soutien-provocateur-a-poutine/ Maintenant, Tiley dit qu'il est malheureux que la famille Djokovic se soit retrouvée dans une telle situation.

"Je le connais personnellement et sa famille a été dévastée par ce qui s'est passé. Ce n'était pas intentionnel et je suis d'accord avec lui et ce n'était pas destiné à faire du mal à qui que ce soit.

C'était une situation malheureuse et les fans serbes ont été formidables. Chaque jour, ils ont été très actifs, bruyants et bruyantes et cela ajoute à la couleur de l'événement.

Mais il y a deux, trois ou, dans ce cas, quatre personnes qui ont tout gâché, qui ont été expulsées et qui ne sont pas les bienvenues. En principe, il n'a pas été impliqué dans cette affaire, mais à ce moment-là, on ne peut pas savoir et c'est malheureux parce que nous sommes une plateforme, une plateforme mondiale, et chaque petite chose comme ça commence à prendre une vie propre, ce qui n'était pas nécessaire", a expliqué Tiley.

Pendant ce temps, Djokovic a battu Tsitsipas en trois sets pour remporter un 10e titre de l'Open d'Australie, un record.

Craig Tiley Novak Djokovic
SHARE