"Novak Djokovic met une pression constante à ses adversaires", déclare l'as de l'ATP



by   |  LECTURES 1296

"Novak Djokovic met une pression constante à ses adversaires", déclare l'as de l'ATP

Novak Djokovic et Rafael Nadal se battent pour remporter le plus grand nombre de tournois du Grand Chelem. Le phénomène Serbe est toujours en lice à l'Open d'Australie, malgré une blessure à l'ischio-jambier gauche qui entrave sa performance.

L'ancien numéro un mondial. Le numéro 1 mondial a battu Grigor Dimitrov en trois sets serrés et affrontera le favori local Alex de Minaur pour une place en quart de finale. Rafa, pour sa part, a été éliminé au second tour par l'Américain McDonald.

Comme si cela ne suffisait pas, le joueur de 36 ans originaire de Manacor a subi une blessure au deuxième degré à l'iléus-psoas qui l'éloignera du terrain pendant environ deux mois. Le champion de Grand Chelem à 22 reprises manquera sûrement l'ATP 500 à Dubaï, tandis que sa présence à Indian Wells et Miami reste incertaine.

Il ne serait pas si étonnant de voir Nadal directement sur la terre battue de Monte-Carlo. Ces derniers jours, plusieurs joueurs de tennis se sont plaints des balles Dunlop utilisées dans cette édition de l'Open d'Australie.

Nadal, Djokovic, Murray et Felix Auger-Aliassime ont été les plus durs à ce sujet. Certains joueurs de tennis du circuit se sont plaints de la qualité des balles pour cette édition 2023 de l'Open d'Australie, à commencer par Rafael Nadal, Novak Djokovic, Andy Murray ou encore Félix Auger-Aliassime.

Dunlop, fournisseur officiel du tournoi ainsi que des Masters de Turin mais aussi de l'Open de Monte Carlo par exemple, a donc tenu à nous clarifier les choses.

Nole Djokovic grandit

Être victime d'un ouragan de tennis ne devrait jamais être un plat de bon goût, surtout lorsque vous êtes devant votre public et qu'il y avait des raisons de rêver d'un miracle.

Álex de Miñaur a éprouvé l'amère sensation d'être balayé hors de la piste par Novak Djokovic lors de ces huitièmes de finale de l'Open d'Australie de 2023. "Honnêtement, je ne pense pas avoir joué contre quelqu'un qui avait ce niveau de tennis.

Ce que j'ai vécu, j'ai le sentiment, doit être le plus haut niveau de Novak, ou du moins je l'espère. S'il continue ce match, je suis clair qu'il prendra le titre", a commenté l'Australien avant de se plonger dans son sentiment d'impuissance.

"Il m'a mis une pression constante, je n'ai pas pu entrer dans le jeu un seul instant et je n'ai même pas pu obtenir un point gratuit sur mon service. C'est incroyable comment il se déplace sur le terrain et à quel point il peut jouer sur tous.

Il m'a empêché d'exécuter mon plan de match, qui était d'être agressif et de lui prendre du temps. C'était comme s'il pouvait faire de moi des coups gagnants de n'importe où sur le terrain, il y avait des moments où je ne savais pas ce que je faisais sur le terrain, " raconte Alex.

L'état du Serbe n'a fait qu'augmenter dans son duel contre Dimitrov. Cependant, Novak n'a montré aucun signe d'inconfort. Interrogé à ce sujet, De Miñaur est laconique. "Je ne sais pas, dites-moi si vous pensiez qu'il était blessé.

J'étais certainement de l'autre côté de la piste, ce qui m'a donné le sentiment qu'il se déplaçait parfaitement. On parle de sa jambe gauche depuis deux semaines, mais soit je ne suis pas un assez bon joueur de tennis, soit il est parfait après avoir vu ce qui s'est passé aujourd'hui", a-t-il condamné.

Novak Djokovic