Novak Djokovic : "Une blessure est évidemment quelque chose qu'il faut accepter".

Novak Djokovic vit à nouveau avec les fantômes d'un problème à la cuisse gauche.

by Khalil Semlali
SHARE
Novak Djokovic : "Une blessure est évidemment quelque chose qu'il faut accepter".

Après son solide match contre Roberto Carballes Baena, Novak Djokovic vit à nouveau avec les fantômes d'un problème à la cuisse gauche. Le match potentiellement confortable contre le Français Couacaud, bon joueur du circuit mineur, s'est avéré décidément plus compliqué que prévu pour le nonuple champion du tournoi, qui a été contraint d'appeler le physio au milieu du deuxième set et surtout de près de trois heures et demie de jeu pour sceller la finale 6-1, 6-7(5), 6-2, 6-0.

Cette 36e victoire consécutive en Australie, la 23e dans le premier majeur de l'année, lui vaut d'être défié au troisième tour par Grigor Dimitrov. Le bourreau de Laslo Djere. Comme avec Carballes, Djokovic a neutralisé la phase initiale grâce à un ace et un jeu qui a eu tendance à être peu rythmé.


Cependant, comparé à l'Espagnol, Couacaud n'a pas les mêmes caractéristiques -surtout en phase défensive-, mais surtout il n'est pas assez bien armé pour maintenir l'intensité lors d'échanges prolongés.

Difficile, par ailleurs, pour un joueur habitué à ne jouer principalement que dans le circuit mineur. Conclusion : Le phénomène serbe a pris le contrôle total de la compétition avec un 2-1 en fin de compte dans la partie la plus longue de la rencontre, une partie qui a également coûté au joueur français une petite entorse à la cheville gauche.

Après le 6-1 initial, les choses sont restées équilibrées jusqu'à 4-4 . Lorsque Djokovic, après quelques grimaces et un nouveau jeu plutôt bâclé, a sollicité l'intervention du kinésithérapeute et est rentré au vestiaire pour soigner sa cuisse gauche.

Visiblement effrayé par les circonstances et la situation, "Nole" a concentré ses énergies de manière plus intelligente et a a eu tendance à faire plus attention à tous ses mouvements, tant latéraux qu'avant.

Le prochain adversaire de Djokovic sera Grigor Dimitrov.

Novak Djokovic craint que sa blessure aux ischio-jambiers ne fasse dérailler sa campagne de l'Open d'Australie 2023. "Je suis inquiet. Je veux dire, je ne peux pas dire que je ne le suis pas.

J'ai des raisons d'être inquiet", a déclaré Novak Djokovic. "C'est évidemment quelque chose que vous devez accepter et gérer. Je veux dire, c'est un best-of-five pour nous. Oui, ce n'est pas parfait quand on termine un match ou qu'il est minuit et demi, comme vous l'avez dit, et qu'il faut ensuite récupérer, et que l'on va se coucher à 3, 4 ou 5 heures du matin, cela affecte la récupération et le jour suivant. La bonne chose, c'est que vous avez un jour entre les matchs, pour rester sur une note positive", a-t-il ajouté.

Novak Djokovic
SHARE