Novak Djokovic : "Je ne pense pas que mon exclusion soit encore officielle".

Les Etats-Unis ont décidé de prolonger l'entrée des étrangers vaccinés uniquement ce qui pourrait signifier l'exclusion du Serbe.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Novak Djokovic : "Je ne pense pas que mon exclusion soit encore officielle".

Tous les experts ne considèrent pas Novak Djokovic comme le grand favori pour quitter l'Australie avec son 22e titre du Grand Chelem sous le bras. Le célèbre entraîneur français, Patrick Mouratoglou, n'est pas sûr que le Serbe puisse remporter le tournoi un an après l'avoir manqué parce qu'il n'a pas voulu se faire vacciner contre la Covid-19.

"Il aura du mal parce qu'il portera une grande charge émotionnelle et personne n'est immunisé contre tout ce qui lui est arrivé ici. Ce qui joue en sa faveur, c'est qu'il n'a pas encore de stress compétitif après une longue pré-saison et qu'il aura le temps de s'habituer aux conditions du tournoi d'Adélaïde", a commenté le préparateur de joueurs comme Stefanos Tsitsipas et Holger Rune.

Malgré tout, Mouratoglou a ses réserves et pense qu'il pourrait même avoir un résultat qui le marquera tout au long de la saison : "J'espère qu'il ne s'effondrera pas comme à l'US Open 2021 et, surtout, j'ai confiance que le public australien le respectera comme le grand champion qu'il est".


'Nole' a été couronné neuf fois à l'Open d'Australie, et s'il avait joué l'édition de l'année dernière, beaucoup parient qu'il devancerait Rafael Nadal dans la course au titre de meilleur vainqueur du Grand Chelem.

Précisément, deux des derniers élèves de l'entraîneur Français, comme Tsitsipas et Rune, figurent parmi les principaux favoris pour empêcher le Serbe d'obtenir une nouvelle couronne à Melbourne Park.

Dans le cas du Danois, avec qui il travaille ces derniers temps, il sait déjà ce que c'est que de battre le favori de l'un des grands tournois lors de la dernière finale du Masters 1000 de Paris-Bercy.

Nole est actuellement en compétition à Adélaïde

En conférence de presse après sa victoire au deuxième tour de l'Adelaide International 1, Novak Djokovic a évoqué cette évolution négative de la Covid dans d'autres pays surtout aux Etats-Unis.

"Je le comprends -- je l'ai vu, mais je ne pense pas que ce soit encore officiel. Quand ce sera officiel, alors nous pourrons en parler", a-t-il fait remarquer. "Ecoutez, si c'est officiel, alors ça l'est. Je veux dire, qu'est-ce que je peux y faire ? Rien.

C'est tout. Vous connaissez ma position. Elle ne changera pas. J'espère pouvoir y aller, mais si je ne peux pas y aller, je ne m'y rendrais pas point finale", a-t-il déclaré. Le Serbe a connu un sort différent en Australie cette fois-ci, après avoir été menacé d'expulsion en 2022.

Novak Djokovic
SHARE