Novak Djokovic : " Personne dans ma famille n'a joué au tennis avant moi"



by SARAH AIT SALAH

Novak Djokovic : " Personne dans ma famille n'a joué au tennis avant moi"

Novak Djokovic a réussi à rendre extraordinaire une saison qui risquait d'être un échec. Le phénomène serbe a payé cher son choix de ne pas se faire vacciner contre le coronavirus, puisqu'il a dû manquer l'Open d'Australie et l'US Open cette année.

Pour la même raison, l'ancien numéro 1 mondial a également dû renoncer à tous les Masters 1000 américains. Après la déception subie à Roland Garros, Nole s'est remis sur les rails en arrachant son septième titre à Wimbledon (le quatrième consécutif).

Le Belgradois de 35 ans s'est ainsi hissé à 21 Grands Chelems, à une longueur seulement du record absolu de Rafael Nadal. Le "Djoker" a enrichi sa saison en remportant également les ATP Finals de Turin, le Masters 1000 de Rome, l'ATP 500 d'Astana et l'ATP 250 de Tel Aviv.

Il y a quelques semaines, le protégé de Goran Ivanisevic a reçu l'autorisation de se rendre en Australie le mois prochain. Lors d'une conférence de presse organisée à Marbella en collaboration avec Asics, Djokovic a raconté comment il en est venu à jouer au tennis.


Djokovic est un vrai champion.

Lors d'une conférence de presse organisée à Marbella en partenariat avec Asics, son équipementier, Novak Djokovic a rappelé comment il en est venu à jouer au tennis alors que personne dans sa famille ne pratiquait ce sport.

"Parfois, je me rappelle pourquoi j'ai commencé à jouer au tennis quand j'étais enfant. Personne n'en avait fait avant moi dans ma maison. Le tennis n'était pas notre sport dans la famille (son père était un skieur professionnel).

Je suis donc tombé amoureux de ce sport par une sorte d'accident. Ils ont construit trois courts de tennis en face du restaurant que ma famille tenait, à 15 mètres de là. J'avais quatre ou cinq ans et j'étais curieux, intéressé, je les regardais et j'aidais même les ouvriers.

J'ai alors demandé à mes parents de me parler de ce sport, j'ai commencé à le regarder à la télévision et je leur ai demandé de m'acheter une raquette. C'est comme ça que tout a commencé".

Novak Djokovic pourrait être l'incarnation de l'adage : "Ce n'est pas la façon dont on commence, mais la façon dont on finit." "Ce genre de performance ne pouvait pas arriver à un meilleur moment pour moi, parce que je cherchais vraiment à atteindre ce plus haut niveau et à essayer de terminer la saison avec style, en espérant que cette dynamique se poursuive la saison suivante", a déclaré Novak Djokovic lors de l'Asics Tennis Summit à Marbella.

"C'était une excellente façon de terminer la saison. Cette saison a été très difficile pour moi à plusieurs niveaux. La façon dont j'ai démarré était quelque chose que je n'avais jamais connu auparavant.

Il m'a donc fallu plusieurs mois pour trouver un équilibre sur le court, mentalement, physiquement et émotionnellement, et pour pouvoir commencer à jouer au tennis comme j'en ai envie", a déclaré Djokovic.

Novak Djokovic