Novak Djokovic : " Dire ce que l'on pense librement nous transforme en méchants"



by   |  LECTURES 4337

Novak Djokovic : " Dire ce que l'on pense librement nous transforme en méchants"

Holger Rune a connu une fin de saison incroyable et a terminé l'année 2022 à la 11e place du classement mondial. Le tennisman danois a remporté le premier Masters 1000 de sa carrière en battant Novak Djokovic, 21 fois champion du Chelem, dans l'une des meilleures finales de l'année.

Le natif de Copenhague est également devenu le premier tennisman à battre cinq joueurs du top 10 - Hubert Hurkacz, Andrey Rublev, Carlos Alcaraz, Felix Auger-Aliassime et Djokovic - dans le même tournoi depuis 1973, hors finales ATP.

"J'ai eu beaucoup d'idoles en grandissant. Maintenant que je suis un joueur professionnel, je m'efforce d'être la meilleure version de moi-même. Même en jouant au tennis, il y a des athlètes qui m'inspirent - Djokovic est l'un d'entre eux.

Le Serbe est un joueur de tennis fantastique et j'essaie d'apprendre beaucoup de choses de lui : sa prise de balle, la précision de ses coups et sa forme physique", a expliqué Rune dans une interview accordée à Relevant Tennis.


"Gagner à Paris contre lui était incroyable. Cela a été une finale de rêve contre un rival que je respecte beaucoup pour tout ce qu'il a accompli dans le monde du tennis. Novak a toujours été très généreux.

Comme je l'ai déjà dit, il est une grande source d'inspiration pour moi. Les trois grands sont très spéciaux. J'ai été très heureux de voir Novak remporter les finales ATP à Turin et égaler Roger Federer dans une autre statistique." Enfin, Rune a évoqué les objectifs qu'il tentera d'atteindre l'année prochaine.

"En décembre, mon entraîneur et moi avons fixé nos objectifs pour la saison suivante. Pour nous, le classement n'est pas seulement un chiffre. Nous analysons tous les tournois que je prévois de disputer.

En 2022, je me suis fixé pour objectif d'atteindre le top 25, et je l'ai largement dépassé."

Djokovic est une source d'inspiration.

Novak Djokovic s'est récemment ouvert sur les critiques dont il fait souvent l'objet de la part des médias du tennis.

"Je sais que les gens pensent parfois que je suis faux, que je fais certaines choses parce que je veux être aimé. Ce n'est pas ça, j'essaie juste d'être authentique. C'est quelque chose que nous sommes en train de perdre", a déclaré Djokovic.

"Il n'est pas possible de plaire à tout le monde mais désormais le politiquement correct nous oblige à renoncer à exprimer nos idées avec respect, sans haine, mais avec liberté. La liberté d'expression pour moi aujourd'hui n'est qu'une illusion.

J'en ai eu un exemple extraordinaire cette année, avec ce qui m'est arrivé autour de la question des vaccins", a déclaré Djokovic. "Je me suis exprimé pour la liberté de pouvoir disposer de son corps, et immédiatement j'ai été accusé d'être un no-vax, ce que je ne suis pas.

Si vous n'appartenez pas à une certaine façon de penser, vous devenez rapidement le méchant. Ce n'est pas bien."