"Novak Djokovic n'était pas en colère mais...", dit un expert



by   |  LECTURES 1337

"Novak Djokovic n'était pas en colère mais...", dit un expert

Peut-être que nous nous dirigeons vraiment vers ce que nous avons surnommé de manière inappropriée Next Gen ces dernières années sans vraiment le comprendre. Sans surprise, malgré l'arrivée des milléniaux, le circuit pré et post-Covid est resté fermement entre les mains de Rafa Nadal et Novak Djokovic.

Les choses sont restées plus ou moins les mêmes jusqu'à Wimbledon au cours d'une saison assez étrange, mais qui s'est terminée différemment. Le temps sera un gentleman, comme toujours, entre les finales ATP et la finale de la saison en Australie en 2023, ce qui était des sonnettes d'alarme pourrait devenir des sirènes.

On pourrait commencer par la victoire de Carlos Alcaraz à New York, l'extraordinaire carrière de Félix Auger Aliassime sous le toit, mais surtout avec Holger Rune. Qu'il avait commencé la saison au 103e rang mondial et que, grâce à son succès à Paris-Bercy, il est non seulement devenu le premier joueur de l'histoire à battre cinq joueurs du Top 10 dans le même tournoi, mais a également assuré une place en tant que première réserve à Turin.

Entre autres, il a battu cinq des dix meilleurs joueurs du monde et Stan Wawrinka au premier tour. Bref : l'une des figures les plus marquantes, bien que vraisemblablement influencée par l'absence de Novak Djokovic aux États-Unis, fait sans aucun doute référence aux Masters.

Tenant compte du fait que le phénomène Serbe en aurait atteint sept à Paris et un total de trente-neuf dans sa carrière. Au cours de la saison 2022, il y avait cinq "nouveaux" champions différents dans les neuf tournois au total.

Le seul à avoir remporté plus d'un titre est Alcaraz, qui après Miami a triomphé à domicile, à Madrid. Parmi les surprises de la saison figurent sans doute Taylor Fritz -qui a profité de la démission du numéro un mondial pour se qualifier pour la phase finale-, mais aussi Pablo Carreño Busta au Canada, Borna Coric à Cincinnati et Rune à Paris-Bercy.

Novak Djokovic est toujours motivé

À la lumière de cela, Steve Flink s'est récemment entretenu avec David Bellinson sur un podcast sur le match de demi-finale de Novak Djokovic avec Tsitsipas.

"Novak n'avait pas perdu un set de toute la semaine, et il était également sur sa séquence de victoires. Il avait remporté ses trois derniers tournois, remontant à Wimbledon et deux de suite à l'automne.

Il n'a pas perdu un set en entrant à Tsitsipas et c'était un match intéressant car il a remporté le premier set très confortablement à 6-2, puis a eu une ouverture de 0-30 au début du deuxième set", a déclaré Flink.

"Stefanos est sorti de ce match, a commencé à agiter les bras avec la foule, il a vraiment joué avec la foule et je ne dis pas ça à contrecœur, je pense que c'était sage parce qu'il voulait laisser la foule réagir, utiliser un peu de boost là : 'aidez-moi', et ils l'ont fait.

Ils se sont vraiment mis derrière lui et Novak Djokovic. Vous pouviez voir qu'il était un peu secoué par cela. Il n'était pas en colère, il était juste un peu plus discret, un peu moins confiant", a-t-il ajouté.