Novak Djokovic : "C'est ma façon de voir..."



by VERONIQUE MARTIN

Novak Djokovic : "C'est ma façon de voir..."

Taylor Fritz et Novak Djokovic ont quelque chose de très important en commun en cette année 2022 : l'Américain et le Serbe sont, en effet, les deux seuls hommes au monde à avoir remporté des titres dans un tournoi ATP 250, ATP 500 et ATP Masters 1000.

Tous deux ont bouclé la boucle cette semaine après avoir respectivement gagné à Tokyo et à Astana, ajoutant l'épreuve de la catégorie ATP 500 nécessaire pour établir une marque qui, pour le moment, manque encore de joueurs comme Alcaraz (il lui manque un ATP 500), Nadal (il lui manque un ATP Masters 1000) ou Stefanos Tstisipas (il l]ui manque un ATP 500).

A noter que Novak Djokovic, à l'instar des deux Espagnols, a également hissé un Grand Chelem vers le ciel grâce à sa septième victoire à Wimbledon, alors que Fritz semble encore loin du but final.

Mis à part le problème des points de Wimbledon, le système de points de classement récompense inexorablement Nadal et Alcaraz, reléguant Nole au septième (il aurait été troisième aux points de Wimbledon) et Fritz au huitième, son meilleur classement.

L'Américain est le 179e joueur à entrer dans le top 10 depuis la création du classement ATP. Au total, le Serbe peut compter ce matin sur 755 semaines au total dans le top 10 mondial et à la troisième plus longue séquence continue dans le top 10 des joueurs actifs, derrière les 250 de Zverev et le chiffre astronomique de Nadal de 890, le record détenteur de tous les temps.

De plus, tous les joueurs de tennis cités ont pratiquement garanti une qualification pour les finales ATP, tandis que l'Américain occupe la dernière position valable pour un billet pour Turin de quelques points, avec 1 750 points encore à attribuer et beaucoup encore en jeu.

Nole Djokovic commente sa saison

L'année 2022 avait très mal commencé pour Novak Djokovic avec la fameuse affaire qui a conduit à son expulsion d'Australie en raison de son statut de "non vacciné".

Mais finalement, il se terminera avec au moins quatre titres en main : un Grand Chelem (Wimbledon), un Masters 1000 (Rome), un ATP 500 (Astana) et un ATP 250 (Tel-Aviv). Sans avoir pu jouer sur le continent Américain et en attendant Bercy et les Masters.

Le Serbe a une nouvelle fois démontré son extraordinaire force de caractère. « Cette année a été spéciale, oui. Je n'avais jamais vécu cela auparavant, bien sûr.

J'essaie d'en tirer des leçons, d'en sortir plus grand, plus fort. C'est ma façon de voir les choses, vous savez. Les difficultés de la vie doivent vous renforcer », a expliqué Nole après sa victoire en finale face à Stefanos Tsitsipas à Nur‐Sultan (Astana Open) ce dimanche.

Novak Djokovic