Novak Djokovic et Carlos Alcaraz visitent le centre pour autistes de Nur-Sultan.

Djokovic fait de son mieux pour montrer l'exemple, mais il est toujours critiqué.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Novak Djokovic et Carlos Alcaraz visitent le centre pour autistes de Nur-Sultan.

Novak Djokovic et Carlos Alcaraz ont trouvé le temps de visiter un hôpital pour enfants à Nur-Sultan et de redonner le sourire aux plus jeunes. Lundi, Djokovic et Alcaraz ont visité le centre pour autistes de Nur-Sultan.

Djokovic et Alcaraz ont visité un hôpital pour enfants à Astana. pic.twitter.com/nZOTQFUUQn - José Morgado (@josemorgado) 3 octobre 2022
L'Astana Open a publié une vidéo de leur visite, montrant que Djokovic et Alcaraz ont joué avec les enfants, jeté un coup d'œil à leurs dessins, et globalement fait de leur mieux pour mettre un sourire sur le visage des jeunes enfants.

Voici le lien ici. Djokovic possède une fondation et il a toujours été ouvert et prêt à promouvoir une bonne cause. De l'autre côté, Alcaraz, qui est le nouveau numéro un mondial du tennis, fait également de son mieux pour montrer l'exemple.

Djokovic fait de son mieux, mais il est toujours critiqué

Djokovic a reçu de nombreuses critiques cette année, principalement à cause de sa position sur les vaccins. Alors que Novak était en Israël pour l'Open de Tel Aviv, il a parlé de son image médiatique lors d'une conversation avec Guy Azriel d'i24NEWS.

"Je reste fidèle à mes valeurs et aux choses auxquelles je crois, et je crois en la liberté de choix et je crois que chacun devrait avoir la possibilité de choisir ce qu'il veut faire de son corps, donc j'ai pris ma décision", a déclaré Djokovic.

"Cela signifie que je ne participerai pas à deux tournois du Grand Chelem et c'est très bien ainsi. C'est comme ça. J'en assumerai les conséquences, mais je resterai fidèle à ce en quoi je crois.

D'un autre côté, vous savez que les projecteurs dont vous avez parlé ont malheureusement créé cette année beaucoup de lumière négative et les médias n'ont pas été très gentils avec moi, mais je m'y attendais un peu parce que les médias ne sont pas toujours très sympathiques quand il y a un ordre du jour en termes de stratégie.

Je dois donc faire avec, l'avaler et aller sur le court pour faire ce que je fais de mieux, c'est-à-dire jouer au tennis."

Novak Djokovic Carlos Alcaraz
SHARE