Novak Djokovic : "Il n'y a pas un secret ou une clé qui..."

Novak Djokovic se donne les moyens d'innover pour pouvoir suivre la cadence avec la nouvelle génération

by Veronique Martin
SHARE
Novak Djokovic : "Il n'y a pas un secret ou une clé qui..."

Novak Djokovic a joué beaucoup moins que prévu cette saison. Son choix de ne pas se faire vacciner contre le Coronavirus a eu des répercussions négatives sur son calendrier ainsi que sur son image.

Le phénomène Serbe a été contraint de rater deux tournois du Grand Chelem, l'Open d'Australie et l'US Open, tout en étant au centre d'un véritable chaos médiatique. Pour la même raison, l'ancien numéro 1 mondial a également dû renoncer à tous les Masters 1000 Américains (Indian Wells, Miami, Montréal et Cincinnati) et a chuté dans le classement ATP.

Après la déception qu'il a subie à Roland Garros, Nole s'est racheté en triomphant à Wimbledon pour la septième fois de sa carrière. En plus d'égaler son idole Pete Sampras, le 'Djoker' a réduit l'écart qui le sépare de Rafael Nadal au classement de tous les temps du Grand Chelem.

Le protégé de Goran Ivanisevic ne sait toujours pas s'il pourra disputer l'Open d'Australie de 2023, mais les indices suggèrent une fumée blanche. En conférence de presse lors de l'ATP à Tel-Aviv, Djokovic a dévoilé sa stratégie pour rester à un haut niveau.

Novak Djokovic réfléchit à son processus

"Il n'y a pas un secret ou une clé qui résout tous les problèmes. C'est une combinaison de choses qui font partie de votre personnage : Qui vous êtes, comment vous vous entraînez, quel est votre style de vie", a déclaré Novak Djokovic aux journalistes mercredi.

"Tout cela crée l'image du succès. Cette formule a fonctionné pour moi. " Il dit qu'il est également toujours ouvert à expérimenter et à essayer de nouvelles choses et dit qu'il est inspiré à innover grâce à la prochaine génération de stars qui, selon lui, changent la donne.

"J'essaie aussi de nouvelles choses, car j'ai toujours envie de progresser. Surtout quand tu as des gars comme Alcaraz, qui est plein de puissance et d'adrénaline. Il faut donc toujours trouver comment s'améliorer et passer à un niveau supérieur, " a-t-il poursuivi.

Le célèbre journaliste sportif Jon Wertheim a récemment fait la lumière sur la relation amour-haine de Novak Djokovic avec la presse. "C'est naïf de suggérer que nous nous engageons tous à baisser le volume ? La presse ne déteste pas Djokovic.

C'est un joueur exquis. Il est fondamentalement décent. Certains dans les médias (et pairs, fans, etc.) s'opposent à son comportement face Covid. C'est tout. Que l'esprit de la LaverCup rejaillit sur les fans", a-t-il tweeté.

S'exprimant lors de la conférence de presse d'avant-tournoi, le vainqueur du Grand Chelem à 21 reprises a évoqué sa carrière en disant qu'il avait toujours la "passion" et la "faim" de continuer à swinguer sa raquette bien qu'il ait presque tout gagné dans sa carrière.

"Je veux toujours jouer au tennis même si j'ai réalisé à peu près tout ce que vous pouvez réaliser au tennis", a déclaré le Serbe. "J'ai toujours la passion et la soif de jouer au plus haut niveau professionnel".

Novak Djokovic
SHARE