John Millman et John Isner défendent Novak Djokovic



by SARAH AIT SALAH

John Millman et John Isner défendent Novak Djokovic

Par rapport à l'Australie, où beaucoup n'ont pas voulu prendre parti publiquement ou offrir leur point de vue personnel, la question Novak Djokovic-Us Open a suscité davantage de réactions de la part des professionnels et des joueurs de tennis eux-mêmes.

L'opinion publique était également divisée sur cette histoire précise, mais ces dernières semaines, le consensus et les prises de position en faveur de l'ancien numéro un mondial ont augmenté.

Quelle est la situation actuelle ? Et quel est le risque pour le Serbe ? Pour l'instant la seule certitude est représentée par le forfait du natif de Belgrade pour le premier Master 1000 de l'année sur le béton à Montréal (Canada), en raison de la réglementation anti-Covid qui lui interdit de toute façon l'accès au pays.

Aux Etats-Unis, où les mêmes règles sont en vigueur, le staff du joueur et l'athlète lui-même espèrent un changement de dernière minute de la part du gouvernement pour permettre aux étrangers non vaccinés d'entrer sur le territoire américain.


Des espoirs réduits à une lueur: si ce n'est pas le cas, le joueur de 35 ans sera également contraint de renoncer au tournoi 1000 de Cincinnati et à l'US Open, le dernier tournoi du Grand Chelem de la saison au cours duquel il ne pourra pas défendre les 1200 points de la finale de l'année dernière, ce qui entraînera un effondrement de son classement Atp.

John Millman et John Isner défendent Novak Djokovic

Une situation vraiment compliquée à affronter pour Djokovic, qui manque plusieurs rendez-vous prestigieux dans cette 2022 en raison de son choix de ne pas se soumettre à une vaccination contre Covid-19.

En ces heures, l'Australien John Millman prenait également sa défense, lui qui a dû quitter le tournoi de Los Cabos en raison de la positivité constatée au virus : "Je suis sorti avec la Covid, je viens d'arriver aux États-Unis.

Il ne semble pas que les gens aient suivi les recommandations ou les directives, ce qui est bien, et par conséquent je ne comprends pas pourquoi Djokovic ne peut pas venir jouer. Soyons clairs. Si tout le pays suit les mêmes règles, alors je suis tout à fait favorable à l'application de certaines exigences en matière de vaccination à l'entrée.

Cependant, d'après ce que j'ai vu, pratiquement personne ne le fait, le tournoi admet des citoyens non vaccinés et seulement 30% ont la dose de rappel." Sur Twitter, John Isner s'est à nouveau exprimé sur l'affaire Nole : "C'est une folie totale qu'il ne puisse pas jouer à l'US Open dans les conditions actuelles".

John Millman John Isner Novak Djokovic