"Il n'y a aucune raison d’empêcher Novak Djokovic de jouer", déclare un expert



by   |  LECTURES 3040

"Il n'y a aucune raison d’empêcher Novak Djokovic de jouer", déclare un expert

Paris, Roland Garros 2010. Après avoir éliminé 4 adversaires, Novak Djokovic, alors 3e tête desérie, devait ensuite affronter Jurgen Melzer, le No.22 mondial. Dans ce match, "Nole" a remporté les deux premiers sets sur le score de 6-3, 6-2.

Les choses ont cependant changées dans le 3e set : l’autrichien s’est battu pour revenir et pour finalement remporter la victoire. Il figurait ainsi pour la toute première fois de sa carrière parmi les quatre derniers dans un tournoi du Grand Chelem.

C’était la seule défaite de Djokovic après avoir gagné deux sets. Après cet exploit sensationnel, l'Autrichien n'a plus atteint les quarts de finale d’un Grand Chelem.

Il Il a été No. 8 en simple, et a repolrté 2 titres du Grand Chelem en double et 17 trophées dans cette même spécialité. Lors d’une interview, Melzer a rappelé son match contre Djokovic datant de 10 ans.

«Peut-être que c'était mon plus grand succès en simple, mais j'ai aussi d'autres bons souvenirs de victoires face à Roger Federer, Rafael Nadal et Andre Agassi. J’ai eu de bons matchs durant ma carrière où j'ai pu battre les gros joueurs.

C'est pourquoi je ne regrette rien", a déclaté l’ancien joueur du Top 10. "C'était un honneur que de jouer à une si grande époque. J'ai également eu la chance de jouer contre des personnes comme Agassi ou Tim Henman au début de ma carrière.

C'était une période où il y avait d'excellents adversaires. Même mon année de naissance est impressionnante de ce point de vue : je ne sais pas combien de joueurs du top 10 sont né en 1981!

Hewitt, Federer, Davydenko, Lopez ; Ce ne sont que les premiers qui me viennent à l'esprit. Dans le circuit junior, j'ai également joué contre Nalbandian et Coria", a-t-il poursuivi. "Au final, je peux dire que j’ai été parmi les 10 meilleurs joueurs du monde.

J’en serai sûrement fier pour le reste de ma vie", a conclu le Viennois. Lors de l'édition 2010 de Roland Garros, Melzer a été battu en demi-finale par Rafael Nadal, en 3 sets.

Nole Djokovic est une icône

L’une des personnes qui a encore soutenu Novak Djokovic est le PDG site web d'actualité "Babylon Bee", Seth Dillon.

Il déclare que si le champion du Grand Chelem à 21 reprises a pu être autorisé à jouer l'année dernière sans aucune vaccination, alors il n'y a aucune raison de l'interdire cette fois-ci.

"Djokovic a joué à l'US Open l'année dernière, en 2021. Il a perdu en finale contre Medvedev. Il n’était pas vacciné. Pourquoi, au nom de la science toute-puissante, ne pourrait-il pas jouer cette année?", a tweeté Dillon.