Un ex membre du Parlement européen dit à Biden de laisser Novak Djokovic jouer aux US

Djokovic a déjà manqué un Grand Chelem cette saison et rater l'US Open ne sera pas une pilule facile à avaler.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Un ex membre du Parlement européen dit à Biden de laisser Novak Djokovic jouer aux US

L'ancien membre du Parlement européen Rupert Lowe a exhorté le président des États-Unis Joe Biden à laisser Novak Djokovic participer à l'US Open. Djokovic, 35 ans, n'a pas été vacciné contre la COVID-19.

Selon la législation américaine actuelle sur les vaccins, les étrangers non vaccinés ne peuvent pas entrer dans le pays. Rupert, qui a été membre du Parlement européen pour le parti du Brexit dans la circonscription des West Midlands de 2019 à 2020, est le dernier homme politique en date à apporter son soutien public à Djokovic.

"Biden devrait laisser Djokovic jouer. Il est certain que sa propre expérience prouve que les vaccins ne font pratiquement rien pour empêcher les gens d'attraper ou de propager le virus. Abandonnez ces règles insensées pour Djokovic et tous ceux qui ont décidé de ne pas se faire vacciner", a écrit M.

Lowe sur Twitter.


Djokovic se prépare comme s'il allait jouer l'US Open.

Après sa victoire à Wimbledon, Djokovic est rentré chez lui. Après avoir pris un peu de repos, Djokovic est retourné sur le terrain d'entraînement.

Au cours du week-end, Djokovic a exprimé sa gratitude à l'égard de ceux qui lui ont apporté leur soutien. Il a également indiqué qu'il espérait toujours avoir la chance de participer à l'US Open.

"Je voulais juste prendre un moment et vous dire à tous combien je suis reconnaissant de voir tant de messages de soutien et d'amour du monde entier ces jours-ci", a écrit Djokovic sur Instagram. "Je ne m'y attendais pas, et c'est pourquoi cela me semble si époustouflant.

Je voulais juste dire MERCI. C'est spécial que les gens se connectent avec ma carrière de tennis d'une manière aussi aimante et solidaire et souhaitent que je continue à concourir. Je me prépare comme si j'allais être autorisé à concourir, en attendant de savoir s'il y a une place pour moi aux États-Unis.

Je croise les doigts !" Djokovic a déjà manqué un Grand Chelem cette saison et ne pas être autorisé à participer à l'US Open ne serait certainement pas une pilule facile à avaler.

Novak Djokovic Us Open
SHARE