Lettre au président Joe Biden: "Novak Djokovic n'est pas une menace pour la sécurité"

À ce jour, selon la loi américaine, Novak Djokovic ne pourra pas participer à l'US Open.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Lettre au président Joe Biden: "Novak Djokovic n'est pas une menace pour la sécurité"

À ce jour, selon la loi américaine, Novak Djokovic, 21 fois champion du Chelem, n'a pas accès au pays en raison de sa situation vaccinale, car il a besoin du laissez-passer vert pour entrer aux États-Unis, ergo il ne pourrait pas jouer.

De Serbie, cependant, vient l'initiative visant à donner une accélération décisive à la question, dans le but de permettre au triple vainqueur de l'US Open d'entrer sur le terrain à Flushing Meadows.

Initiative menée par Nebojsa Jovanovic, propriétaire d'une société qui promeut le tennis professionnel en Serbie, qui a écrit directement au président Joe Biden en faisant appel à une clause juridique spécifique de la proclamation présidentielle d'intérêt national 10294, selon laquelle il serait accordé, aux citoyens étrangers, de recevoir une exemption et donc de pouvoir entrer aux États-Unis.

Jovanovic à Biden : "Djokovic n'est pas une menace".

"L'US Open est le plus grand tournoi de tennis du monde et il ne serait pas ce qu'il est sans Novak Djokovic. Compte tenu de la situation économique et de la crise à tous les niveaux, les États-Unis devraient permettre à Novak Djokovic de disputer le tournoi.

Il a gagné trois fois et le joueur de tennis serbe ne représente aucune menace pour la sécurité. Il est l'une des personnes les plus saines du monde en raison de sa vie disciplinée et sert de modèle et d'inspiration à des millions de personnes dans le monde." "Il est dans l'intérêt de l'Amérique que le plus grand tournoi du monde accueille le plus grand joueur du monde, d'autant plus qu'il vient de remporter son septième tournoi de Wimbledon à Londres." Pour défendre le Serbe, entre autres, son entraîneur Goran Ivanisevic, auteur d'une forte sortie sur le sujet : "J'espère que l'obligation de vaccination sera supprimée partout.

Les règles sont très contradictoires de mon point de vue. J'ai subi la double dose, donc je n'ai aucun problème, mais je n'aime pas du tout le climat qui s'est créé depuis deux ans et demi.

Si vous avez la malchance d'être infecté, vous êtes traité comme si vous aviez la gale et vous vous détournez de tout le monde. Cela me semble honteux".

Novak Djokovic Us Open
SHARE