"Novak Djokovic aurait mis fin à l'escalade de la terreur COVID " affirme un analyste

Ramesh Takur assure que Djokovic n'est qu'une victime de la politique.

by Sarah Ait Salah
SHARE
"Novak Djokovic aurait mis fin à l'escalade de la terreur COVID " affirme un analyste

La deuxième partie de la saison sur ciment revient. Après les tournois sur terre battue et la brève parenthèse du gazon, on revient à la surface qui occupe la majeure partie de l'année tennistique.

Elle débute à Washington, avant d'enchaîner sur les deux Masters 1000 : d'abord Montréal pour la Coupe Rogers, puis Cincinnati pour ce qui sera le troisième tournoi 1000 de la saison à se jouer sur ciment américain après Indian Wells et Miami.

Après la publication de la liste d'inscription de Montréal, celle de Cincinnati arrive. Il n'y a pas de changement par rapport au tournoi canadien : les mêmes joueurs et les mêmes contradictions. Le numéro un mondial Daniil Medvedev, de retour de son arrêt forcé à Wimbledon, est en tête de liste.

La première contradiction se trouve à la deuxième place : Alexander Zverev, le champion en titre, est toujours inscrit au tournoi Masters 1000. Rafael Nadal revient également aux États-Unis en force : l'Espagnol n'a plus participé à ce tournoi depuis 2017, où il avait atteint les quarts de finale, perdant contre Nick Kyrgios.


La septième tête de série devrait être Novak Djokovic, mais le problème du Serbe est déjà connu : n'étant pas vacciné, il ne peut pas entrer aux États-Unis d'Amérique ; un discours qui s'applique à la fois au tournoi Cincinnati 1000 et à l'US Open.

Est également présent Andrey Rublev, finaliste l'année dernière à Cincinnati et battu par le numéro deux mondial. Le premier Italien du tableau est Jannik Sinner, tête de série n°10 du tableau ; suit Matteo Berrettini qui, en raison des points de Wimbledon, n'est "que" la quinzième tête de série.

La présence des autres Italiens est attendue, c'est-à-dire Fabio Fognini, Lorenzo Sonego et Lorenzo Musetti. Parmi les hôtes, celui qui mène la voiture des États-Unis est Taylor Fritz, qui a déjà remporté un masters 1000 dans son pays, Indian Wells.

Takur parle de Nole Djokovic

Ramesh Takur s'est fendu d'une longue tribune sur le cas de Novak Djokovic, et les arguments méritent vraiment d'être étudiés de près. Selon lui, le Serbe doit participer à l'US Open.

Il revient également sur l'épisode australien en donnant une lecture des événements différente de celle proposée à l'époque des faits par les médias et les institutions du pays de Nick Kyrgios.

Attention, ça bouge ! "Djokovic a dû être tenu à l'écart de l'Australie non pas parce qu'il pouvait infecter d'autres personnes, mais parce qu'il est un rappel visible de l'échec du vaccin.

Le gouvernement était terrifié à l'idée qu'un Djokovic infecté deux fois, mais non vacciné, puisse faire étalage de ses prouesses athlétiques sur le terrain pour un 21e triomphe majeur record et mettre fin à l'escalade constante de la terreur du COVID."

Novak Djokovic
SHARE