Novak Djokovic : "J'ai entendu dire officieusement que certaines personnes..."



by   |  LECTURES 16420

Novak Djokovic : "J'ai entendu dire officieusement que certaines personnes..."

Carlos Alcaraz a atteint des tours sans précédent dans sa carrière dans chacun des tournois qu'il a disputés en 2022, et ce mercredi, il a eu l'occasion de continuer sur la même ligne sur le court n°2 de Wimbledon contre le Néerlandais Tallon Griekspoor.

Le meilleur tour pour l'Espagnol dans cette épreuve est le deuxième tour, qu'il a atteint il y a un an lors de ses débuts dans le tableau principal de cet événement et auquel il s'est reclassé grâce à sa victoire lundi en cinq sets contre l'Allemand Jan-Lennard Struff.

Alcaraz a atteint cette fois le troisième tour du dernier majeur qui lui manque, dépassant les records du Big-3, puisque Rafa Nadal a eu besoin de huit Grands Chelems pour atteindre le troisième tour de chaque majeur, tandis que Novak Djokovic et Roger Federer en ont eu besoin de neuf.


"Je ne ressens pas de pression car je ne me considère pas comme l'un des favoris de ce tournoi", a déclaré Alcaraz après son match du premier tour. "Évidemment, si je joue bien, j'ai [le] niveau pour gagner le tournoi.

Mais il y a des joueurs beaucoup plus expérimentés sur le terrain. Je ne ressens pas de pression." Le jeune homme de 19 ans, originaire de Murcie, était le cinquième Hispanique à chercher le troisième tour de Wimbledon pour la première fois ce mercredi, avec les Espagnols Jaume Munar et Alejandro Davidovich Fokina, ainsi que l'Argentin Sebastián Báez et le Chilien Alejandro Tabilo.

Djokovic bat Kokkinakis à Londres

Novak Djokovic, 20 fois champion du Chelem , a souligné que les voyageurs non vaccinés ne sont pas autorisés à entrer aux États-Unis d'Amérique.

"Aucune personne non vaccinée ne peut entrer aux États-Unis à l'heure actuelle", a déclaré l'homme de 35 ans. "J'ai entendu dire officieusement que certaines personnes s'en sont tirées, des personnes qui ne sont pas 'célèbres', mais je n'essaierai jamais d'aller aux États-Unis si ce n'est pas autorisé.

Certains pensent que j'ai fait cette erreur en Australie, mais c'était le contraire en fait - j'avais l'exemption etc, ne ressassons pas la même histoire." Le Serbe a poursuivi en révélant qu'il avait été en contact avec un autre joueur non vacciné, Tennys Sandgren, qui ces derniers mois a jeté son poids derrière Djokovic dans chaque situation.

"Plus sérieusement, j'ai envoyé un SMS à Tennys Sandgren il y a quelques jours. Je voulais le remercier pour le soutien public qu'il m'a apporté dans cette situation", a déclaré Djokovic.