Novak Djokovic : " Je ne comprends pas la position de l'immigration en Australie"

La médiatisation du cas Djokovic en Australie a permis de faire la lumière sur la condition de détention de centaines de personnes.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Novak Djokovic : " Je ne comprends pas la position de l'immigration en Australie"

Depuis 2018, Novak Djokovic n'a en effet plus quitté les deux premières places du classement mondial. L'année 2017 a été difficile pour le Serbe : les décisions concernant son équipe l'ont conduit à une crise, au point de ne plus remporter de titre du Grand Chelem depuis 2011.

Cependant, au début de 2018, l'ancien look a semblé revenir, avec le retour de Marian Vajda comme manager. Ce "nouveau" changement a alimenté le retour de Djokovic, tant en nombre de titres du Grand Chelem qu'en référence au classement ATP.

Il a commencé l'année en tant que numéro 14 mondial, mais la progression des mois et les tournois perdus l'ont amené à la 22ème place du classement. Cependant, le tournoi de Wimbledon a changé la donne pour le champion serbe : la victoire contre Kevin Anderson a déclenché le retour de Djokovic.

La victoire à Cincinnati d'abord et celle de l'US Open ensuite donnent à Novak Djokovic la troisième place au classement, et il ne s'arrête pas là. La victoire d'un autre Masters 1000, celui de Shanghai, ramène le Serbe à la position de numéro deux.


Mais le retour au sommet se fait après le tournoi 1000 de Paris-Bercy : malgré sa défaite en finale contre Karen Khachanov, Djokovic est à nouveau numéro un mondial.

Nole veut gagner Wimbledon

Novak Djokovic a été salué comme un héros pour avoir aidé un Kurde coincé en Australie depuis neuf ans.

"Quand nous sommes allés voir notre Novak Djokovic et tous ceux qui étaient là, qui nous faisaient signe de la fenêtre. L'un d'entre eux, cet homme qui a passé neuf ans derrière des portes et des fenêtres verrouillées.

Grâce à Dieu, aux prières et à l'attention que Novak Djokovic a apportée, il a été libéré comme tous les autres. Il s'appelle Karin, il est kurde et a été enfermé pendant neuf ans.

Il est un citoyen de ce pays comme vous et moi. Il est venu ici aujourd'hui pour nous remercier de le respecter", a déclaré un prêtre. Interrogé sur la libération de réfugiés pendant les Internationaux de France, le Serbe s'est dit heureux d'entendre la nouvelle.

"Si c'est exact, alors je suis évidemment très heureux parce que je sais que c'était très difficile pour eux, en particulier pour ceux qui sont restés là-bas pendant neuf ans", a-t-il déclaré, ajoutant : "Je suis resté là-bas pendant une semaine, et je ne peux pas imaginer ce qu'ils ont ressenti pendant neuf ans.

Ils n'ont rien fait de mal, ils sont demandeurs d'asile et sont restés enfermés neuf ans. C'est quelque chose que je n'ai évidemment pas compris."

Novak Djokovic
SHARE