"Je comprends Novak Djokovic mais...", déclare l'ancienne star

Le public Parisien derrière Rafael Nadal lors de son match contre Novak Djokovic

by Veronique Martin
SHARE
"Je comprends Novak Djokovic mais...", déclare l'ancienne star

Le champion de Roland Garros à 13 reprises, Rafael Nadal, a atteint sa 15e demi-finale dans son Grand Chelem préféré après une nuit historique sur le court Philippe-Chatrier. Rafa a envoyé le n°1 mondial et champion en titre Novak Djokovic avec un score de 6-2 4-6 6-2 7-6 en quatre heures et 12 minutes pour atteindre sa 37e demi-finale majeure.

Rafa a fait tomber Novak pour la 29e fois en 59 rencontres et a ajouté la 20e victoire sur le plus grand rival sur terre battue et la huitième à Roland Garros en dix rencontres. Ainsi, l'Espagnol s'est vengé de la défaite en demi-finale l'an dernier contre le Serbe et a gagné l'opportunité de se battre pour le 22e titre d'un Majeur dans le reste du tournoi.

Malgré les conditions froides, lourdes et lentes du court Philippe-Chatrier, Nadal a eu raison de lui pour battre Djokovic après un autre marathon qui restera longtemps dans la mémoire des amateurs de tennis.

Novak a récupéré dans le deuxième set et a tout fait pour Rafa dans le quatrième, mais a raté un point de set et a perdu le tie-break. Si Alexander Zverev remporte le titre, il deviendra le nouveau numéro 1 mondial après Roland Garros, car Djokovic perd trop de points.

Rafa a fait la différence avec son deuxième service, le gardant en sécurité et devançant Novak dans les moments cruciaux. Nadal a sauvé huit des 12 occasions de break et a converti 43% des points de retour en sept breaks sur 17 occasions.

L'Espagnol a dicté le rythme avec 57 points gagnants et 43 fautes directes, laissant le Serbe dans un ratio de 48-53. Contrairement à il y a 12 mois, Rafa avait un énorme avantage dans la gamme plus courte, jusqu'à quatre coups.

Kafelnikov parle de Novak Djokovic

L'ancien numéro un mondial Yevgeny Kafelnikov a récemment donné son avis sur l'impressionnant quart de finale de Roland Garros entre Novak Djokovic et Rafael Nadal mardi.

"Dès le premier point, il était clair que Novak… je ne sais pas quoi, mais quelque chose le dérangeait. J'espère que ce n'est pas physique et je ne pense pas que ce soit parce qu'il a bien couru et couvert le terrain.

C'était peut-être mental, car tout le monde dans les gradins du Philippe Chatrier encourageait Nadal. L'homme a remporté Roland Garros 13 fois et les fans l'apprécient émotionnellement", a-t-il déclaré.

"Je pense que cela a un peu dérangé Novak. Je suis sûr que le public Parisien aime aussi Novak, mais avec Rafa, c'est une histoire spéciale. Je comprends Novak, mais je comprends aussi la sympathie du public envers Rafa", a déclaré Kafelnikov.

Novak Djokovic Rafael Nadal
SHARE