Un analyste révèle : "Djokovic perdait le premier set à chaque match parce que..."

"Je pensais pour ma part que Nadal allait gagner ce match après avoir vu qu'il...", a dit Arias à propos de la défaite de Djokovic.

by Shyrem
SHARE
Un analyste révèle : "Djokovic perdait le premier set à chaque match parce que..."

À quelques jours de son 36e anniversaire, Rafael Nadal était toujours capable de jouer à un haut niveau, malgré les blessures. L'Espagnol a eu un début de saison parfait avant de se plaindre d’une nouvelle blessure aux côtes l’ayant empêché de concourir aux tournois de Monte Carlo et de Barcelone.

Nadal n'a remporté que 4 victoires à Madrid et à Rome, et ses problèmes au pied sont également survenus Roland Garros. Il a ensuite révélé avoir utilisé des injections pour parvenir à jouer sans douleur durant ses matchs, tandis qu’il pouvait même à peine marcher après son match de second tour.

A Paris, Nadal a devancé Félix Auger-Aliassime au 4e tour et s’est hissé vers un autre affrontement contre le No. 1 mondial, Novak Djokovic. Rafa, qui n’avait pas même atteint les quarts de finales à Rome et à Madrid, a battu Novak, champion de l’Open de Rome, sur un score de 6-2, 4-6, 6-2, 7-6 durant la session de nuit au court Philippe Chatrier.

L’espagnol a pu ainsi atteindre la demi-finale et poursuivre sa route vers le titre. Greg Rusedski a félicité Nadal et ses efforts quelques jours après son 36e anniversaire, tout en qualifiant la carrière de l'Espagnol de remarquable.

Rafa, blessé au pied mais sous anesthésiants, a eu besoin de 4 heures et 12 minutes pour battre Djokovic. C'était la 29e victoire de Nadal sur Djokovic en 59 rencontres et sa 20e victoire sur terre battue face à son plus grand rival.

Djokovic souhaite remporter Wimbledon

L'ancien joueur de l'ATP Jimmy Arias est d'avis que Novak Djokovic commence à craquer sous la pression quand il s’agit de rentrer dans l'histoire. "Je pense que Novak craque un peu.

Cela a débuté à l'US Open 2021, je sais qu'il a disputé la finale, mais durant tout ce tournoi, il craquait. Cela montre à quel point il pense à l'histoire", a affirmé Arias.

"La seule raison pour laquelle il craquait était qu'il pensait au Grand Chelem calendaire, et dans ce tournoi, vous pouvez vous rappeler qu’il perdait le premier set à chaque match. Je pensais pour ma part que Nadal allait gagner ce match après avoir vu qu'il était physiquement très bon, et parce qu'il y avait cette sorte de pression étrange sur Djokovic du fait qu'il devait rattraper Nadal (dans la course au Grand Chelem), a ajouté Arias.

"Il avait la chance à l'US Open de l'année dernière de se détacher du peloton et d’être le GOAT. Nadal a fait un meilleur travail pour ne pas avoir ce genre de pensées. J'ai l'impression que lui joue chaque match pour jouer ce match, et qu'il n'y a pas d'autre influence extérieure (pour le troubler) et cela est utile dans ces moments énormes."

SHARE