"Novak Djokovic a eu trop de hauts et de bas", déclare le top coach

"Je ne peux pas dire que je suis déçu, mais je suis triste", a commenté le coach de Djokovic.

by Shyrem
SHARE
"Novak Djokovic a eu trop de hauts et de bas", déclare le top coach

Alexander Zverev n'a pas pu terminer son match de demi-finale contre Rafael Nadal. En effet, le joeuur allemand a subi une grave blessure au pied durant la dernière ligne droite du deuxième set. L'Allemand a tenté de retourner le coup droit de l’Espagnol, mais il s’est subitement fait une grave entorse à la cheville avant d’être pris en charge, sous l'oeil inquiet des spectateurs présents sur le court Philippe-Chatrier.

Zverev a crié de douleur et a même eu besoin d'un fauteuil roulant pour quitter le court. Quelques minutes plus tard, le No. 3 mondial est revenu sur le court avec des béquilles pour serrer la main de son rival et dire au revoir à la foule de Roland Garros.

L'Espagnol avait remporté un premier set âprement disputé en revenant de 2-6 dans le tie-break. "C'est très triste pour lui, il jouait un tournoi incroyable. Je sais à quel point il se bat pour gagner un Chelem, et il n'a pas encore eu la chance de le faire.

Je suis sûr qu'il gagnera plus d'un Majeur. Je lui souhaite un prompt rétablissement", a commenté Nadal lors de son interview d'après-match. "Je me suis rendu dans la petite pièce où il était avant de revenir sur le court, et le fait de l’avoir vu pleurer était vraiment dur", a poursuivi le Majorquin.

Nadal a eu ainsi l'opportunité de disputer sa 14e finale au Chelem parisien et ce, sans même jouer 3 sets. Pour Nadal, ce fut la 30e finale atteinte lors d’un tournoi du Grand Chelem. Une statistique qui le rapproche encore plus du record de Novak Djokovic et de Roger Federer.

En effet, le Serbe et le Suisse ont déjà disputé 31 finales du Grand Chelem chacun.

Djokovic n'a pas brillé cette année à Paris

Goran Ivanisevic, l'entraîneur de Novak Djokovic, a récemment évoqué la défaite du Serbe en quarts de finale de l’Open de France, face à un Rafael Nadal.

"Je ne peux pas dire que je suis déçu, mais je suis triste", a commenté le coach de Djokovic. "Ce n'était pas un match parfait des deux côtés. Rafa n'a pas joué un match spectaculaire, mais le langage corporel a décidé de l’issue dela rencontre, du premier au dernier point : le langage corporel de Rafa et le langage corporel de Novak", a-t-il poursuivi.

Ivanisevic s'est demandé ce qui aurait pu se passer si le Serbe avait mené le match vers un 5e set, Tout en admettant que Djokovic avait trop de "hauts et de bas" tandis que Nadal était plus "cohérent" et qu’il méritait de gagner.

"Oui, tout le monde l’a remarqué. Je ne sais pas (doù ça vient), nous n’avons pas encore discuté", a dit Ivanisevic. "C'est pourquoi je suis si troublé par ce match, je n’arrive pas à dormir.

Que se serait-il passé s'il avait remporté le 4e set, personne ne le sait, mais ce n'est qu'un bon vieux ‘et si’. Il a eu 2 balles de set : la première était une faute directe facile du revers, sur la seconde il s'est approché du filet avec la balle au milieu du court, et Rafa l'a dépassé.

Peut-être que ça aurait été différent, peut-être que non. Mais, je ne comprends toujours pas ce langage corporel (qu’il a eu) et ce manque d'énergie. Novak a eu trop de hauts et de bas, tandis que Rafa était constant, et il méritait donc absolument de gagner ce match", a ajouté Ivanisevic.

Novak Djokovic
SHARE