Jimmy Arias : "Rafael Nadal gère mieux la pression que Novak Djokovic"

Le Serbe ne connait pas une saison brillante et se retrouve avec deux titre du Chelem d'écart contre Nadal.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Jimmy Arias : "Rafael Nadal gère mieux la pression que Novak Djokovic"

Jimmy Arias a analysé en détail le grand match entre Novak Djokovic et Rafael Nadal qui a eu lieu à Paris, lors d'une interview avec Tennis Channel. Jimmy a expliqué : "Je ne pensais pas que Rafael Nadal ramènerait l'inertie de son côté après avoir perdu le deuxième set contre Novak Djokovic.

Nole a gagné le tournoi à Rome et tout le monde pensait qu'il était de retour à 100%. Après toute la controverse du début de l'année, Djokovic semblait prêt à reprendre sa domination.

Au contraire, il y avait beaucoup de doutes sur les conditions de Rafa, qui n'avait pas brillé à Madrid et à Rome. Son pied était revenu le gêner, mais l'air de Paris lui a fait beaucoup de bien.

Novak ressent la pression de devoir talonner Rafa au classement des tournois du Grand Chelem. Il a eu une grande chance l'année dernière à l'US Open. S'il avait triomphé à New York, il aurait mis fin à tout débat sur le GOAT.

Nadal gère mieux la pression que Djokovic, c'est certain". Le joueur de Manacor, âgé de 36 ans, a remporté sa 14e finale à Roland Garros en battant Casper Ruud en trois sets consécutifs, remportant ainsi son 22e titre du Grand Chelem.

La saison de Novak

L'année 2022 ne s'annonce pas particulièrement bonne pour Novak Djokovic. Le numéro 1 mondial n'a pas pu défendre son titre à l'Open d'Australie en raison du fameux problème de vaccination, qui lui a également causé de sérieux dommages à son image.

Le phénomène serbe était considéré comme le favori pour la victoire à Roland Garros, surtout après avoir triomphé aux Internationaux BNL d'Italie sans perdre un seul set.

Son parcours à Paris s'est terminé en quart de finale contre son éternel rival Rafael Nadal, qui a profité de la journée terne du Belgradois de 35 ans. Le 20 fois champion du Grand Chelem a payé cher un départ timide et de nombreux rebondissements au cours de l'épreuve, comme Nole l'a lui-même admis en conférence de presse.

Djokovic n'a plus que Wimbledon pour enrichir encore sa vitrine, puisqu'il pourra difficilement s'envoler pour New York pour y disputer l'US Open au vu des restrictions toujours en vigueur.

Rafael Nadal Novak Djokovic
SHARE