Novak Djokovic et la position de la PTPA sur l'interdiction des Russes à Wimbledon

Le numéro un mondial Novak Djokovic continue d'avancer sans être inquiété lors du tournoi Roland Garros 2022.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Novak Djokovic et la position de la PTPA sur l'interdiction des Russes à Wimbledon

Le numéro un mondial Novak Djokovic continue d'avancer sans être inquiété lors du tournoi Roland Garros 2022. Dans le match valable pour le deuxième tour du tournoi Nole a battu en trois sets, sans soucis particuliers, le Slovaque Alex Molcan, entraîné entre autres par l'ancien entraîneur du champion serbe Marian Vajda.

Dans l'après-match, le tennisman serbe a parlé de nombreux sujets, commentant non seulement la victoire dans le tournoi mais aussi les derniers problèmes qui caractérisent le monde du tennis. Djokovic déclare : "Je me sentais vraiment bien sur le court et je suis content de la façon dont j'ai joué la balle.

C'est un spécialiste de la terre battue et ce n'était pas facile, il a atteint la finale la semaine dernière. Mais pour l'instant, tout se passe bien et j'ai hâte de relever le prochain défi.

Les sentiments ? Ils dépendent de beaucoup de choses, aussi bien de ce que je ressens que de l'adversaire et aussi du public".


Djokovic sur la PTPA et Wimbledon

Djokovic a ensuite parlé de sa relation avec le monde des médias sociaux et a déclaré : "Je les utilise également mais chaque individu doit apprendre à contrôler le temps qu'il leur consacre.

Les réseaux sociaux sont intéressants mais toutes les informations qu'ils contiennent ne sont pas bonnes. Aujourd'hui, les réseaux sociaux font partie de notre vie et je pense qu'il est très difficile de les éliminer chez les jeunes, je crois que les interdire est inutile et inapproprié.

J'ai aussi deux jeunes enfants et je suis consciente que bientôt, eux aussi pourraient avoir quelque chose à voir avec cela". Le numéro un mondial a ensuite poursuivi en s'exprimant sur la position de la PTPA au sujet de Wimbledon : "La PTPA continuera d'exister malgré tout.

Nous ne pouvons pas discuter avec les grandes puissances car nous ne sommes pas reconnus par les tournois du Grand Chelem. La situation des joueurs de tennis n'est pas simple : il y a de plus en plus de plaintes. J'ai parlé à l'ATP et ils m'ont dit qu'ils allaient parler avec les organisateurs de Wimbledon, mais je ne pense pas que cela puisse changer quoi que ce soit.

L'ATP doit exister pour défendre la voix des plus faibles, le tennis est un sport individuel et beaucoup de joueurs de tennis pensent à leur propre intérêt et non à l'intérêt collectif."

Novak Djokovic Wimbledon Roland Garros
SHARE