"Novak Djokovic a toujours été mon modèle", déclare le jeune italien



by   |  LECTURES 1235

"Novak Djokovic a toujours été mon modèle", déclare le jeune italien

Avant son match contre Felix Auger-Aliassime à Rome, Le No. 1 mondial, Novak Djokovic, avait insisté sur le fait qu'il ne prendrait pas le Canadien pour acquis, tout n lequalifiant de "joueur établi dans le Top 10"

Avant d’affronter Auger-Alliassime, Djokovic avait dû d’abord se débarrasser de Stan Wawrinka par 6-2, 6-2 pour se hisser en quart de finale de Rome. "Je pense qu'il (Auger-Alliasime) s'est beaucoup amélioré sur terre battue.

Il travaille avec Toni Nadal depuis 2 ans, qui a définitivement contribué à son jeu sur terre battue", avait commenté Djokovic avant le match contre le jeune canadien, selon Sasa Ozmo. "C'est un joueur établi dans le top 20 et le top 10 depuis quelques années maintenant.

Il possède un jeu très complet. C’est un très bon gars. Il travaille dur. Il est l'un des leaders de la prochaine génération", a ajouté Djokovic. Pour la première fois depuis 2019, Djokovic et Wawrinka se sont affrontés.

Les fans de tennis s'attendaient à une autre confrontation plus serrée entre les deux, mais c’est le champion serbe qui a finalement et facilement dominé le Suisse.

Matteo Arnaldi fait l’éloge de Nole Djokovic

Le jeune italien Matteo Arnaldi a passé une semaine inoubliable à l’Open de Rome.

Il a eu la chance de s'entraîner avec son modèle, Novak Djokovic, peu de temps après avoir participé à son tout premier match dans le tableau principal de l'ATP. "Novak a toujours été mon modèle et c’est ce qui explique que je sois entré sur le court en étant un peu tendu.

C'était une sensation incroyable de pouvoir échanger avec le No. 1 mondial", a dit Arnaldi, en racontant son grand moment de cette année au tennis. Le jeune italien a déclaré qu'il avait sauté sur l'occasion de frapper quelques balles avec le champion serbe.

Arnaldi a fait l'éloge du jeu de Novak, le décrivant comme étant techniquement supérieur à celui de n'importe qui d'autre. "Techniquement, je l'ai trouvé extrêmement propre par rapport aux autres avec qui j'ai pu jouer jusqu'à présent.

Sa balle est très plate et on a du mal à la jouer, même sur terre battue. Cela vous prend du temps d’adaptation et vous ne pouvez rien faire de ce que vous avez en tête", a poursuivi Arnaldi.