Martina Navratilova est d'accord avec Novak Djokovic pour dire que Wimbledon a tort



by   |  LECTURES 1532

Martina Navratilova est d'accord avec Novak Djokovic pour dire que Wimbledon a tort

L'ancienne championne du Grand Chelem à 18 reprises, Martina Navratilova, dit qu'elle ressent de la peine pour les joueurs et le peuple ukrainiens, mais qu’elle pense que la décision de Wimbledon de bannir les joueurs russes a été une erreur.

Mercredi dernier, le New York Times a rapporté que le tournoi de Wimbledon avait décidé d'interdire aux joueurs russes et biélorusses de participer au tournoi de cette année. Quelques heures plus tard, Wimbledon a officiellement confirmé que les Russes et les Biélorusses ne seraient pas autorisés à disputer les matchs du majeur londonien en 2022.

Cette exclusion inédite et effrayante à la fois pour le sport signifie que certains des plus grands noms du tennis mondial seront exclus de la compétition, tels que Daniil Medvedev, Andrey Rublev, Aryna Sabalenka, Victoria Azarenka ou Karen Khachanov.

"L'exclusion n'est pas la voie à suivre", a déclaré Navratilova. "Autant je soutiens les joueurs ukrainiens et le peuple ukrainien, autant je pense que cela va juste plus loin que ça ne devait aller, très franchement.

Je pense que c'est une mauvaise décision. C'est injuste pour le monde entier. Il se passe tellement de mal (dans le monde). Je pense que ce n'est pas utile. Je comprends que l’on interdise les équipes, bien sûr, mais sur le plan individuel, je pense c’est juste quelque chose de mal", a poursuivi la légende du tennis.

Novak Djokovic est d'accord avec Navratilova

Le jour même où Wimbledon a annoncé sa décision injuste d’interdire les joueurs russes et biélorisses, le No. 1 mondial Djokovic s’est exprimé à ce sujet.

"Je serai toujours le premier à condamner la guerre. En tant qu'enfant de la guerre, je sais quel genre de traumatisme émotionnel la guerre peut laisser. Nous en Serbie, nous savons ce qui s'est passé ici en 1999, les gens ordinaires souffrent toujours, et nous avons eu beaucoup de guerres dans les Balkans.

Cela étant dit, je ne peux pas soutenir la décision de Wimbledon. Ce qui se passe n'est pas la faute des athlètes. Lorsque la politique interfère avec le sport, cela ne se passe généralement pas bien", a expliqué Djokovic.

L'ATP et la WTA ont aussi publié des déclarations après l'annonce de Wimbledon. L'ATP et la WTA ont clairement déclaré qu'elles n’approuvaient pas de la décision de Wimbledon d’exclure les joueurs russes et biélorusses de la compétition au All England Club.

C’est une situation de discrimination sans précédent qui dégrade non seulement le sport, mais qui ne saurait même avoir aucune conséquence positive et diplomatique sur la résolution de la guerre.