La PTPA fondée par Novak Djokovic publie une déclaration sur la décision de Wimbledon



by   |  LECTURES 1203

La PTPA fondée par Novak Djokovic publie une déclaration sur la décision de Wimbledon

La PTPA - cofondée par Novak Djokovic et Vasek Pospisil - a clairement indiqué qu'elle était absolument contre les guerres et la violence, mais a également souligné qu'elle ne soutenait pas la discrimination d'un joueur sur les circuits ATP ou WTA.

Mercredi, Wimbledon a confirmé l'interdiction des joueurs russes et biélorusses. Peu après l'annonce de Wimbledon, la LTA a annoncé l'interdiction des joueurs russes et bélarussiens de tous les événements britanniques.

La décision de Wimbledon signifie que certains des plus grands noms du tennis ne joueront pas au All England Club cette année. Chez les hommes, Andrey Rublev, Daniil Medvedev, Aslan Karatsev et Andrey Karatsev manqueront tous le tournoi.

Chez les femmes, Aryna Sabalenka, Victoria Azarenka et Anastasia Pavlyuchenkova ne participeront pas au tournoi de Wimbledon.

La déclaration de la PTPA sur la décision de Wimbledon

"Nous dénonçons fermement l'invasion de l'Ukraine par la Russie et la Biélorussie.

Nous reconnaissons que nous ne pouvons pas arrêter la violence, mais notre voix collective peut être utilisée pour soutenir l'Ukraine et ses citoyens qui continuent de plaider pour la paix et la justice.

La PTPA s'engage à tirer les leçons de son tennis et à le protéger, tant en privé qu'en public. Nous avons écouté de nombreuses personnes qui sont profondément touchées par cette guerre et nous les remercions d'avoir partagé leurs histoires", peut-on lire dans la déclaration de la PTPA.

"Alors que les principales compétitions de notre sport envisagent de bannir les athlètes russes et biélorusses, nous devons méditer et comprendre que beaucoup d'entre eux ont perdu la liberté de leur choix et de leur expression en raison des lois appliquées par les fédérations russes et biélorusses, parler contre la Russie ou la Biélorussie ou dénoncer l'invasion peut entraîner l'emprisonnement.

La PTPA ne discrimine aucun joueur de tennis en fonction de sa nationalité, mais s'opposera à ceux qui soutiennent, expriment ou commettent des actes de violence contre des innocents." Medvedev, classé numéro 2 mondial, se remet actuellement d'une opération d'une hernie sportive et il n'a pas encore abordé la décision de Wimbledon.

Rublev, le deuxième joueur de tennis russe le mieux classé, s'en est pris à Wimbledon en l'accusant de "discrimination totale" à l'égard des joueurs russes.