Justine Henin : "Novak Djokovic ressent le poids des deux dernières années"



by   |  LECTURES 1636

Justine Henin : "Novak Djokovic ressent le poids des deux dernières années"

Andrey Rublev est arrivé à Belgrade pour l'Open de Serbie. Le tennisman russe arrive dans la capitale serbe après un premier Masters 1000 sur terre battue : à Monte-Carlo, le numéro huit mondial n'a pas dépassé les huitièmes de finale, battu en trois sets par Jannik Sinner.

Si les tournois 1000 ne lui sont pas favorables, les tournois 250 et 500 ont toujours été appréciés par le Russe. Quatre mois après le début de la saison, Andrey Rublev a remporté deux tournois, tous deux sur des courts en dur : le tournoi 250 à Marseille contre Félix Auger-Aliassime (vengeant la finale de Rotterdam) et l'ATP 500 à Dubaï, s'imposant en finale contre Jiří Veselý, l'homme qui a remporté un match quelques tours précédents contre Novak Djokovic lors de son premier tournoi cette saison.

"Je suis enfin à Belgrade et je me sens bien. C'est la première fois que je viens ici, mais je me sens pratiquement chez moi", a-t-il déclaré au diffuseur serbe b92. "Je vais essayer de gagner.

Je suis venu ici pour jouer au tennis, comme toujours" Un objectif pas facile à atteindre selon le Russe, qui relève le niveau des autres joueurs : "Tout le monde améliore son jeu, ils sont professionnels et les joueurs s'améliorent de plus en plus" Belgrade, cependant, n'est que le deuxième tournoi sur terre battue, après Monte Carlo : bien qu'il s'agisse de la deuxième tête de série, Rublev a des idées claires sur qui est le favori.

Justine Henin s'ouvre sur Djokovic

Justine Henin pense que Novak Djokovic subit le poids de toutes les controverses et de tous les problèmes qui l'ont accablé ces deux dernières années.

Henin estime que, même si Djokovic est mentalement fort, il est susceptible de connaître des périodes de doute et d'agitation. "On ne peut pas sous-estimer les montagnes russes émotionnelles qu'il (Djokovic) a traversées", a déclaré Henin au podcast "DiP Impact" d'Eurosport France.

"Pas seulement l'Open d'Australie et pas seulement tous les efforts qu'il a faits pour essayer de remporter son 21e Grand Chelem à l'US Open 2021 non plus. Mais on peut aussi remonter à l'US Open 2020 où il a été disqualifié.

Ensuite, il a connu une défaite difficile en finale contre Rafa Nadal à Roland-Garros. Puis il y a eu la blessure à l'abdomen et sa victoire quelque peu miraculeuse à l'Open d'Australie en 2021."

Au cours du podcast, Justine Henin a déclaré qu'elle s'attendait à ce que Novak Djokovic finisse par se fatiguer plus tôt que tard. "Mais ces joueurs ne sont pas non plus des machines, et même s'il nous a montré qu'il pouvait faire face à tant de choses et que plus il était en difficulté, plus il pouvait rebondir, combien de temps peut-il continuer à faire ça ?" a-t-elle demandé.