Le virologue italien Burioni frappe à nouveau: Nouvelle attaque contre Novak Djokovic



by   |  LECTURES 3432

Le virologue italien Burioni frappe à nouveau: Nouvelle attaque contre Novak Djokovic

Lors du match d'ouverture du Monte Carlo Rolex Masters 2022, l'une des grandes attentes du tournoi a été battue : Novak Djokovic. Le Serbe a été battu par Davidovich Fokina en trois sets, sur le score final de 6-3 7-6 (5) 6-1.

Un match avec des hauts et des bas pour le numéro un mondial, qui semblait pas mal fatigué dans le dernier match du match. La condition physique est certainement dictée par le manque de matchs joués.

Cette année, Djokovic n'a joué qu'à Dubaï, avant que le tennis ne revienne sur le continent européen. La raison est désormais connue de tous : le tennisman serbe a décidé de ne pas se soumettre aux vaccinations anti-Covid.

Dans une interview exclusive accordée à la BBC, après les événements d'Australie, le numéro un mondial a expliqué qu'en tant qu'athlète, il doit savoir ce qui est injecté dans son corps.


Les critiques de l'opinion publique sur ce choix n'ont pas manqué. En particulier, Roberto Burioni, très actif sur Twitter, qui a toujours été contre le choix de Djokovic. L'immunologiste a donc profité de cette défaite pour s'en prendre à l'ancien vainqueur du tournoi de Monte-Carlo.

Burioni attaque à nouveau Djokovic

"C'est certainement la faute du vaccin", a déclaré Burioni à propos de la défaite de Djokovic. Une réponse qui ne concernait pas seulement le champion serbe, mais faisait également référence à certains politiciens italiens qui ont insinué des corrélations entre le vaccin et les performances physiques : de Claudio Borghi, qui a signalé les problèmes du cycliste Sagan, à Lucio Malan.

Ugo Humbert n'est pas du même avis que Burioni. Le jeune tennisman français n'a pas commencé la saison de tennis de la meilleure façon possible et ses motivations n'ont pas porté sur le tennis exprimé jusqu'à présent.

Selon le Français, après le Masters de Toronto, il a eu du mal à s'entraîner. "C'est très difficile à dire. Je ne suis absolument pas un médecin. J'ai fait tous les tests que je pouvais et on n'a rien trouvé.

C'était fou. Les médecins disaient qu'il y avait peut-être un lien avec le vaccin, mais ça ne servait à rien de continuer à chercher, car on n'en sait pas encore assez sur le vaccin", explique Humbert.

Or, le tennisman de Metz a également été contrôlé positif au test Covid quelques heures plus tard, lors du match perdu contre Richard Gasquet pour son entrée en lice à l'Open d'Australie.