L'aveu de Novak Djokovic : "Les Grand Chelem, c'est ce qui compte le plus"


by   |  LECTURES 1726
L'aveu de Novak Djokovic : "Les Grand Chelem, c'est ce qui compte le plus"

Novak Djokovic, à l'âge de 31 ans, a avoué qu'il se concentrera davantage sur les tournois du Grand Chelem : "Les Chelems c’est ce qui compte le plus, sans aucun doute. Alors bien sûr, je les considère comme des priorités.

Mais cela n'a pas beaucoup changé. Je veux dire, j'ai ce genre de programme depuis de nombreuses années. Mais, vous savez, comme je l'ai dit, c'est du sport. Il faut faire avec. Ce n'est pas la première fois que je perds très tôt dans deux tournois.

Je l'ai fait ces deux dernières années. Alors, oui, il faut absolument que je repense à la manière dont je vais me préparer pour Indian Wells / Miami l'année prochaine"

Le n. 1 mondial tourne également son regard vers la terre battue, où il a remporté un immense succès malgré la présence d'un monstre sacre appelé Rafael Nadal : "Vous savez, j'ai grandi sur terre battue, alors j'aime jouer sur terre battue.

Bien que, vous le savez, les terrains durs ont statistiquement toujours été la surface où j’ai edu le plus de succès. Nous verrons. Je dois absolument jouer mieux que je ne l’ai fait dans ces deux tournois"

Toujours optimiste, Novak Djokovic voit un avenir brillant avec les joueurs de la prochaine génération qui s’imposent : "On connait déjà les noms de quelques joueurs comme Felix [Auger-Aliassime], et Denis [Shapovalov] également (demi-finalistes à Miami, ndlr).

Ce sont deux jeunes stars canadiennes vraiment audacieuses et courageuses (...) Vous savez, nous allons avoir du changement. De toute évidence, Zverev ouvre la voie aux jeunes. Je ne sais pas qui d'autre. Il y en a encore deux comme Hurkacz, le Polonais.

C'est bien. Nous avons besoin de ça. Nous avons besoin de nouveaux visages au tennis. Je pense que l'avenir du tennis est prometteur". Novak Djokovic est censé participer au premier tournoi sur terre battue de la saison à Monte Carlo.

L'an dernier, le tenant du titre de l'Open d'Australie avait retrouvé sa forme lors de la saison sur ocre, se mettant ainsi en bonne condition pour sa première victoire au Grand Chelem à Wimbledon après deux ans.