Novak Djokovic : "Pour moi, le sport a toujours été au-dessus de la politique"



by SARAH AIT SALAH

Novak Djokovic : "Pour moi, le sport a toujours été au-dessus de la politique"

Hubert Hurkacz, 10e mondial, reconnaît que le Big Three reste une force majeure au niveau des Grands Chelems, mais note que les nouveaux arrivants se rapprochent de leur détrônement. Novak Djokovic a remporté les trois premiers Grands Chelems de la saison 2021, mais Daniil Medvedev a empêché le Serbe de réaliser un Grand Chelem calendaire et a remporté son 21e Grand Chelem record à l'US Open.

Medvedev a réalisé une performance exceptionnelle lors de la finale de l'US Open en battant Djokovic en 3 sets consécutifs pour remporter son premier Grand Chelem. Hurkacz a obtenu son meilleur résultat en Grand Chelem à Wimbledon l'année dernière, où il a battu Roger Federer en quart de finale avant de s'incliner en demi-finale face à Matteo Berrettini.

"Daniil a réussi à battre Novak en finale de l'US Open et je pense que ça va venir, c'est juste au coin de la rue. Je pense que tous ceux qui sont proches, proches du top 10, essaient d'améliorer leur jeu et ils travaillent dur.

Je crois qu'il sont très, très, très proche d'être capable de jouer des matchs très serrés avec les meilleurs joueurs du monde", a déclaré Hurkacz à Essentially Sports.

Hurkacz espérait faire bonne figure à l'Open d'Australie et peut-être remporter son premier titre du Grand Chelem, mais sa campagne à Melbourne Park a pris fin au deuxième tour après une défaite surprise face à Adrian Mannarino.

Djokovic sur la façon dont il a été traité en Australie

Dans une récente interview, Novak Djokovic a eu des mots durs sur la façon dont il a été traité en Australie avant le premier Grand Chelem de la saison, le mois dernier.

"Une image très laide de moi a été créée [en Australie]. Ils m'ont humilié, si je puis dire, au niveau mondial. C'est pourquoi il est important que j'aie toujours la possibilité de dire quelque chose", a déclaré Djokovic.

"Si quelqu'un veut me demander quelque chose, je répondrai". Un Djokovic ému a en outre affirmé que la seule raison pour laquelle il voulait jouer à Melbourne Park était que c'était là qu'il avait le plus de succès.

Pour mémoire, le Serbe a remporté le tournoi à neuf reprises, un record. "Pour moi, le sport a toujours été au-dessus de la politique. Certains pensent que j'ai politisé toute cette situation, que j'ai délibérément voulu entrer dans le pays et attirer l'attention.

Ils pensent que je me suis lancé dans la politique plus que dans le sport. Mais c'est le contraire qui est vrai", a déclaré Djokovic. "Je suis parti parce que je suis un athlète. Je suis parti car [l'Open d'Australie] est l'endroit où j'ai enregistré mes meilleurs résultats.

Je voulais respecter mes collègues, et c'est pourquoi je n'ai pas [parlé] jusqu'à ce que ce soit terminé."

Novak Djokovic