Fabio Fognini : "J’ai confiance en Novak Djokovic"



by   |  LECTURES 2248

Fabio Fognini : "J’ai confiance en Novak Djokovic"

Entre des matchs en simple et ceux de double, Fabio Fognini tente de se donner de nouvelles satisfactions au sein du tour ATP. Au début de la saison 2022, l'italien a eu plusieurs succès en individuel, dont le fait d’avoir joué la demi-finale au tournoi de Rio de Janeiro.

Il a également remporté le trophée du double au Brésil, en compagnie de Simone Bolelli. Fognini et sa femme Flavia Pennetta ont été les invités spéciaux de l'émission italienne Verissimo diffusée sur Canale 5.

Les deux ont alors raconté beaucoup d'anecdotes touchant leur vie de couple ou leurs carrières respectives. Après sa victoire en double à Rio, Fabio a déclaré : "Cette victoire était nécessaire.

J'ai passé 2 années à encaisser de sérieux coups. Mais cette semaine a été très positive, je veux être heureux après ce que j'ai vécu et je veux aussi en profiter.

On verraà présent si nous pouvons retirer davantage de cailloux de nos chaussures." Le joueur italien a également fait des commentaires au sujet de ses futurs engagements sur le circuit. "Je n'ai pas de tournois programmés pour le moment.

Malheureusement, j'ai eu un petit problème au mollet qui ne me permettra pas de jouer à la Coupe Davis. Maintenant, je prévois de me reposer et de rester avec ma famille." "Je me souviens que le médecin m’avait dit (pour mon opération de la cheville) que je pouvais choisir entre le fait de rentrer chez moi avec un fauteuil roulant ou avec des béquilles.

Je suis sorti de l'hôpital avec les béquilles, mais au cours de ces 2 mois-là, c’était très dur : il y a eu une nuit où je ne pouvais même pas pleurer, tellement je ressentais de la douleur"

Fabio Fognini : J’ai confiance en Novak Djokovic

L’Italien s’est construit une solide carrière au fil des ans ; certains moments étant probablement teinté par la nervosité. "Parfois j'ai exagéré, je le reconnaîs.

Mais quand j'avais tort, je m'excusais toujours. J'ai toujours pris mes responsabilités, pour ce qui était bien comme pour ce qui était mal. Quand je prendrai ma retraite, l'une des rares choses dont je serai fier ce sera d'avoir toujours été moi-même.

Je n'ai jamais changé." Au sujet de ses enfants et de on avenir l’Italin a également dit quelques mots. "J'espère qu'ils font ce qu'ils veulent et qu'ils font du sport, mais pour le moment je ne veux pas qu'ils jouent au tennis parce que je sais ce que j'ai souffert et je connais aussi tous les sacrifices que j'ai dû faire (pour en arriver là).

C'est une vie merveilleuse mais très dure. La retraite? Parfois j'y pense. À ce stade de ma carrière, je devrais surtout m'amuser parce que je n'ai plus rien à prouver à personne.

Mais pour moi, bien faire mon travail, c'est de gagner. Alors, quand je perds, je me fâche." Fognini a également eu une pensée envers son ami Novak Djokovic, notamment concernant sa décision de ne pas se faire vacciner de force.

"Pour lui c'est une période compliquée. Comme je le connais, je lui fais confiance, j’ai confiance en lui. Mais je ne veux pas me prononcer sur une question aussi délicate, c'est son choix et il doit être respecté", a déclaré Fabio Fognini.