"Novak Djokovic a beaucoup de gens contre lui", déclare un analyste de premier plan.



by   |  LECTURES 1036

"Novak Djokovic a beaucoup de gens contre lui", déclare un analyste de premier plan.

La carrière de Novak Djokovic à court terme dépend encore des tournois auxquels il peut participer, en vertu du fait qu'il a décidé de ne pas se faire vacciner. A partir du moment où l'affaire de l'Open d'Australie a eu lieu (entre exemption médicale, séjour dans un "hôtel pour immigrés" et décision du tribunal fédéral de Melbourne), le Serbe ne peut plus décider des tournois, mais doit se conformer aux règles du pays concernant la vaccination pour son activité professionnelle.

C'est le cas du tournoi de Dubaï, où Djokovic a pu participer car aucune vaccination n'était requise, mais un test PCR négatif effectué dans les 72 heures précédentes.

Sur les tournois européens, en revanche, les doutes sont plus importants : les Internationaux de Rome, par exemple, sont au centre du débat italien précisément en raison de la présence (ou non) de l'ancien numéro un mondial.

Un tournoi qui pourrait entrer dans la liste de ceux qui accueilleraient Novak Djokovic dans leur tableau est celui de Madrid. Le directeur du Mutua Madrid Open, Feliciano Lopez, a parlé de la présence du Serbe au tournoi.


Feliciano Lopez, dans une interview accordée à MARCA, parle d'une éventuelle présence de Djokovic au tournoi de Madrid, qui se déroulera en mai prochain. "Novak sera le bienvenu, comme tous les joueurs", a déclaré le tennisman espagnol.

Le choix de la présence du Serbe à l'Open de Madrid n'est toutefois pas entre les mains du directeur du tournoi. Feliciano Lopez explique cependant que le choix d'avoir Djokovic dans son tableau masculin ne dépend pas du tournoi, mais des règles dictées par l'État auquel appartient ce tournoi.

"En tant que tournoi, nous n'avons pas le pouvoir de décider qui peut venir et qui ne peut pas. Les gens entrent dans les pays non pas en fonction de ce que disent les tournois de tennis, mais en fonction des lois qui existent à ce moment-là, qui ne sont pas imposées par un tournoi ou une fédération", a déclaré Feliciano Lopez.

Djokovic est passé professionnel en 2003

Le célèbre entraîneur Patrick Mouratoglou a qualifié de "courageuse" la position de Novak Djokovic concernant le vaccin Covid-19 et estime que le choix du Serbe illustre pourquoi il est un grand champion.

"Il sait maintenant que ne pas se faire vacciner lui fait courir le risque de ne pas devenir le plus grand joueur de tous les temps", a poursuivi Mouratoglou. "Et sachant cela, il dit - 'Je garde ma ligne, je ne vais pas me faire vacciner'

Malheureusement, nous vivons dans un monde où l'on ne respecte pas tellement les croyances des gens, et je pense que c'est un grand atout de s'en tenir à ce que l'on croit profondément.

Il ne croit pas à la vaccination, ce qui, encore une fois, est son droit." Patrick Mouratoglou a également abordé la réaction négative à laquelle Novak Djokovic pourrait être confronté de la part des fans pendant les matchs en raison de son statut vaccinal.

"Il a beaucoup de gens contre lui", a déclaré Mouratoglou. "Et nous savons que pour les athlètes de haut niveau, il est très difficile d'avoir beaucoup de gens contre vous car vous concourez dans des stades.

Le rôle de la foule est la clé, il est naturel de vouloir être aimé et embrassé par la foule."