Novak Djokovic : "Casser une raquette ne me rend pas fier".



by   |  LECTURES 1567

Novak Djokovic : "Casser une raquette ne me rend pas fier".

Pour aucun athlète, il n'est facile de rester concentré et de gérer au mieux les différentes émotions qu'un événement sportif peut générer et créer.

Novak Djokovic, à plus d'une occasion, n'a pas eu peur de montrer son caractère au monde entier et a souvent été critiqué pour certaines réactions jugées excessives.

Le champion serbe a, à plusieurs reprises, mal réagi aux personnes du public prêtes à le critiquer ou à encourager le joueur de l'autre côté du filet. Lorsque les choses ne se passent pas comme prévu, le Belgradois en vient également à exprimer son mécontentement en cassant ses raquettes.

Un geste dont il n'est pas fier, qu'il ne voudrait pas faire et qui l'amène à réfléchir sur ce qu'il faut faire sur le court.

Djokovic : "Casser une raquette ne me rend pas fier"

Djokovic a déclaré aux micros de la BBC : "Quel héritage vais-je laisser au tennis ? J'aimerais que les gens se souviennent de moi à l'avenir pour avoir partagé ma passion et mon amour du tennis sur le court.

Pour avoir toujours été honnête et authentique, pour avoir montré ses véritables émotions. Évidemment, je ne suis pas fier de moi quand je casse les raquettes. Il y a beaucoup de gars qui regardent mes matchs et on parle souvent de modèles.

J'en suis conscient." "Quand je perds le contrôle, je me laisse tomber. J'essaie toujours de travailler sur cet aspect. Je ne veux jamais perdre le contrôle, mais je n'ai pas peur d'admettre mes erreurs.

J'aimerais aussi transmettre des messages positifs à travers le tennis : inhérent à la passion, à l'éducation. Je suis reconnaissant d'avoir obtenu certains résultats et j'espère continuer à battre des records.

J'aime ce sport et je veux jouer tous les jours. Je passe beaucoup de temps dans mon centre à Belgrade et j'aime donner des conseils aux jeunes qui décident de jouer au tennis." Rappelons que Djokovic reviendra sur le terrain lors du tournoi ATP 500 de Dubaï, où il tentera de remporter le titre pour conserver la première place au classement mondial.

Cependant, tout est entre les mains de Daniil Medvedev, qui pourrait devenir le nouveau numéro un mondial dès Acapulco.