Stefanos Tsitsipas : Novak Djokovic fait passer les joueurs vaccinés pour des idiots.



by   |  LECTURES 4453

Stefanos Tsitsipas : Novak Djokovic fait passer les joueurs vaccinés pour des idiots.

Le numéro 4 mondial Stefanos Tsitsipas a suggéré que Novak Djokovic refusant de se faire vacciner et "jouant selon ses propres règles" fait passer la majorité des joueurs pour des "idiots"

Tsitsipas a déclaré qu'environ 98 % des joueurs qui sont venus en Australie ont été vaccinés. Djokovic, qui a obtenu une exemption médicale pour l'Open d'Australie, a admis il y a quelques jours qu'il n'était pas vacciné.

"Les statistiques disent que 98 pour cent des joueurs ont été vaccinés et ont fait ce qu'ils devaient faire pour venir, performer et jouer en Australie", a déclaré Tsitsipas à WIO News, cité par Fox Sports Australia.

"D'un côté, nous avons tous suivi les protocoles pour pouvoir jouer en Australie, nous avons été très disciplinés sur ce point. De l'autre côté, je dirais qu'il semble que tout le monde ne joue pas selon les règles de Tennis Australia et du gouvernement.

Un très petit groupe a choisi de suivre sa propre voie et cela fait passer la majorité pour des imbéciles ou quelque chose comme ça"

Tsitsipas dit que Djokovic joue selon ses propres règles.

"Il est certain qu'il a suivi ses propres règles et qu'il a fait quelque chose que peu de joueurs ont eu le courage de faire, surtout après que l'ATP ait annoncé certains critères pour que les joueurs puissent entrer dans le pays", a déclaré Tsitsipas.

"Personne n'aurait vraiment pensé d'une part qu'il soit possible de venir en Australie sans être vacciné et sans avoir à suivre les protocoles qu'ils ont donnés, ce qui demande beaucoup d'audace pour le faire, et d'autre part de mettre en danger un Grand Chelem.

Je ne pense pas que beaucoup de joueurs puissent le faire. J'ai choisi d'y aller et d'être prêt à 100 % pour ce qui allait arriver, sans avoir à penser à autre chose. Pour moi, ça a marché d'une façon, pour Novak, d'une autre.

Cela ne veut pas dire que ma façon de faire est la bonne et la sienne la mauvaise, c'est juste la perception de chacun"