Jimmy Connors: "Ne fichez pas le b*rdel à l'OA en ne laissant pas Djokovic jouer !"



by   |  LECTURES 14325

Jimmy Connors: "Ne fichez pas le b*rdel à  l'OA en ne laissant pas Djokovic jouer !"

Plusieurs personnalités du tennis se sont exprimées sur la situation de Novak Djokovic en Australie, avant que ne soit rendula décision de justice donnant raison au Serbe. Parmi elles, il y avait Jimmy Connors.

L'ancien No. 1 mondial et légende du tennis, Jimmy Connors, a averti les autorités australiennes, leur disant de ne pas "gâcher" l’Open d'Australie en ne laissant pas jouer le No.

1 mondial Novak Djokovic. Djokovic a été détenu par les autorités depuis son arrivée à l'aéroport de Melbourne pendant neuf heures, avant d'apprendre que son visa avait été annulé et qu’il devait quitter le pays.

Djokovic a fait appel de la décision et il a ensuite été transporté dans un hôtel pour demandeurs d’asile. Entretemps, une décision de justice a été rendue et le juge a, à son tour, rétablit le visa de Novak Djokovic pour le laisser pouvoir librement circuler dans la ville de Melbourne.

"Nous avons tous le choix : le covid ou plusieurs doses de vaccin. Il a eu le covid. Ne fichez pas le b*rdel à l’Open d’Australie en écartant le ‘Meilleur joueur’ s’il est testé ‘négatif’.

Vous vous rendez compte qu’il a remporté ce tournoi 9 fois ! Il a été loyal envers votre tournoi. Syez aussi loyal envers lui." , a écrit Jimmy Connors.

Tennys Sandgren a vu le tweet de Connors et a réagi. "Je suis convaincu que si nous envoyions Jimbo (Jimmy Connors) à Melbourne, il réglerait ce problème plus vite qu’il ne faudrait pour dire : doublement vacciné", a déclaré Sandgren.

Sandgren a également parlé de la situation de Djokovic

Le joueur de tennis américain tennys Sandgren s’est aussi exprimé avant que ne soit rendu la décision de justice en faveur de Djokovic, lundi dernier.

"(A sa place) Je rentrerais probablement chez moi", a déclaré Sandgren à Sky News. "Je ne sais pas si je serais allé jusqu'au bout du procès de lundi… Je peux toutefois comprendre pourquoi vous feriez cela si vous pensez avoir été traité injustement ou de manière injuste… Pour ma part, je voudrais juste rentrer à la maison."

Sandgren pense que Djokovic serait "redoutable" s’il était autorisé à jouer l'Open d'Australie 2022. "Vous pouvez le voir marcher sur le court et recevoir une pléthore de huées et de railleries, et jouer quand même très bien", a ajouté Sandgren.

"Je ne veux pas jouer contre lui de toute façon, encore moins après qu’il ait été enfermé dans une cage, entre guillemets, pendant quelques jours – et je ne veux pas du tout voir ça!

Quand il est déterminé, il ne lâche jamais prise – il creusera littéralement dans les profondeurs de son âme pour ne pas se faire stopper" L'ancien directeur du tournoi de l'Open d'Australie, Paul McNamee, avait aussi exprimé son soutien à Djokovic.

"Ce n'est pas juste. Le gars a joué selon les règles, il a obtenu son visa et il est venu. Il est neuf fois champion et que les gens le veuillent ou non, il a droit à un traitement juste", a déclaré Paul McNamee.

"Il ne fait aucun doute qu’il y a une certaine déconnexion entre l’État (de Victoria) et le gouvernement fédéral. Je déteste penser que la politique est impliquée, mais c'est comme ça", a poursuivi McNamee.