Boris Becker:" Novak Djokovic était sûr que ses papiers étaient OK"



by   |  LECTURES 1149

Boris Becker:" Novak Djokovic était sûr que ses papiers étaient OK"

L'ancien numéro un mondial Boris Becker a déclaré qu'il ne pouvait pas dire avec certitude qui était le méchant dans toute l'histoire de Novak Djokovic, mais a révélé qu'il avait quelques suspects.

Après que Djokovic ait atterri à Melbourne, il a été détenu à l'aéroport de Melbourne pendant neuf heures avant que les forces frontalières Australiennes n'annulent son visa.

Djokovic a ensuite été transporté dans un hôtel d'immigration, où il a passé les jours suivants. Djokovic a fait appel de la décision et le juge a rétabli le visa du Serbe lundi.

"Je ne sais pas qui est le méchant dans cette histoire", a déclaré Becker à Bild, cité sur Sportskeeda. "Mais quelque part entre l'Association Australienne de tennis (Tennis Australia), l'État de Victoria et les autorités de l'immigration, il y avait probablement plus de fans de Federer ou de Nadal que de Djokovic."

"Novak Djokovic n'est pas un idiot"

Becker a clairement indiqué que Djokovic ne s'était rendu en Australie que parce qu'il était sûr d'avoir les papiers appropriés.

"Si les papiers qu'il a reçus n'avaient pas été corrects, Novak ne serait jamais monté dans l'avion. Après tout, ce n'est pas un idiot", a ajouté Becker. Dans l'état actuel des choses, Djokovic devrait jouer l'Open d'Australie mais sa préparation a pris un coup dur.

"Ensuite, il commence en dessous de zéro", a noté Becker. "Il ne peut pas se préparer pour le moment, il est juste assis dans la chambre d'hôtel. Le public Australien ne le recevra certainement pas non plus très amicalement.

C'est un mont Everest qu'il devrait gravir. Mais si quelqu'un réussit l'impossible, c'est Djokovic. " De plus, Becker a clairement indiqué que Djokovic devra repenser à certaines choses s'il est expulsé.

"S'il est renvoyé, Novak devra repenser à certaines choses. Si Novak Djokovic veut continuer sa carrière, je lui conseille fortement de se faire vacciner, " a déclaré Becker.

"Est-ce qu’il veut de cette discussion avant chaque tournoi ? De toute façon, il ne peut pas continuer comme ça."