Novak Djokovic autorisé a rester en Australie jusqu'à Lundi: La saga continue



by   |  LECTURES 1143

Novak Djokovic autorisé a rester en Australie jusqu'à Lundi: La saga continue

Novak Djokovic, 20 fois vainqueur d'un tournoi majeur, fait toujours de son mieux pour rester en Australie et participer au premier tournoi majeur de la saison dans dix jours. Après bien des péripéties au cours des dernières 24 heures, Novak a déposé une demande de dernière minute auprès de la Federal Circuit Court pour empêcher le gouvernement fédéral de l'expulser du pays.

Les avocats de Novak ont comparu lors d'une audience en ligne jeudi après l'annulation de son visa à son arrivée à Melbourne, et le nonuple champion de l'Open d'Australie passera les deux prochains jours au Park Hotel de Carlton dans les locaux de l'immigration.

Faisant de leur mieux pour que Djokovic reste en Australie, ses avocats ont obtenu une injonction provisoire qui empêche les autorités d'expulser le premier joueur mondial jusqu'à lundi et une audience plus substantielle.

Le juge Kelly a déclaré qu'il ne prendrait aucune décision hâtive, et il a également demandé si l'hôtel disposait d'un court de tennis.
Selon le gouvernement fédéral, l'approbation des visas était un processus automatisé, à charge pour les personnes de prouver leur statut vaccinal ou les exemptions valides à leur arrivée en Australie.

C'est là que les problèmes de Novak ont commencé, et il a passé de nombreuses heures dans la zone de l'aéroport, à certains moments même sans son téléphone.

Djokovic a reçu une lettre de soutien de Tennis Australia, espérant pouvoir entrer dans le pays avec une "exemption médicale" après ne pas avoir été vacciné. Les autorités sanitaires fédérales ont indiqué à plusieurs reprises au patron de Tennis Australia, Craig Tiley, au cours des deux derniers mois, que les personnes non vaccinées et ayant contracté le coronavirus au cours des six derniers mois ne seraient pas autorisées à se rendre en Australie sans quarantaine.

Djokovic passera les prochains jours au Park Hotel de Carlton.


Cela a semé le doute sur l'exemption de Djokovic de participer à l'Open d'Australie, accordée par le gouvernement de Victoria et Tennis Australia.

Selon certaines sources, Djokovic a fondé son exemption sur le fait qu'il a contracté le coronavirus au cours des six derniers mois. Pourtant, le ministère de la santé a déjà déclaré en novembre que les personnes qui ont déjà eu le coronavirus et n'ont pas reçu de vaccin ne sont pas considérées comme pleinement vaccinées.

Le cas de Novak Djokovic devrait être éclairci dans les prochains jours, et le Serbe espère toujours être en tête du tableau du premier Majeur de la saison, à Melbourne, à partir du 17 janvier.

"Les règles sont les règles, et il n'y a pas de cas particulier. Je tiens à remercier les agents frontaliers qui ont fait leur travail. Il s'agit simplement de suivre les règles", a déclaré le Premier ministre Scott Morrison.