Novak Djokovic clarifie les commentaires sur la date de sa retraite



by   |  LECTURES 968

Novak Djokovic clarifie les commentaires sur la date de sa retraite

Le No. 1 mondial Novak Djokovic a clarifié son commentaire dans lequel il suggérait qu'il jouerait au tennis encore deux ans. "Oui, le rêve continue et j'espère pratiquer ce sport encore deux ans", a déclaré Djokovic dans son discours lors de la réception du trophée de numéro 1 de fin d'année.

Ce commentaire a attiré beaucoup d'attention, mais Djokovic a clarifié les choses et a déclaré qu'il ne voulait pas se limiter avec un nombre d’année auquel il voulait encore jouer.

"Paio d'anni' signifie quelques années. J'ai dit 'quelques', une façon de dire que je ne sais pas. J'ai pense jouer encore quelques années au plus haut niveau, pourquoi pas ? Je veux dire, ce serait génial », a déclaré Djokovic à propos de la tournure de sa phrase en italien.

C’est comme lorsqu’un anglophone dit « a couple of years ». Un francophone pourrait penser qu’il s’agit de "deux années" alors qu’il s’agit en fait de "quelques années"

"Je n'ai pas en tête le nombre d'années où je veux encore jouer à ce niveau", a continué Djokovic. "Je n'ai pas de limite. Je ne veux pas du tout m'imposer de limite, car j'aime toujours jouer au tennis, et j'aime beaucoup la compétition et jouer au plus haut niveau.

Étant numéro un mondial, je n'ai encore aucune raison de penser à quitter le tennis"

Djokovic, 34 ans, insiste sur le fait qu'il est toujours dans une belle phase

"Je prends assez bien soin de mon corps avec mon équipe, donc je pense que ce ne sera pas une retraite pour cause de blessure en fait.

J’espère que ce ne sera pas pour ça, que cela viendra selon mes propres termes, et que lorsque ce momet arrivera, , que je serai très honnête avec moi-même, sachant que ce chapitre de ma vie est terminé, que je peux passer à autre chose", a expliqué le champion serbe "Mais je ne pense pas que la retraite soit au coin de la rue, pour ainsi dire.

J'ai toujours l'impression d'avoir quelques années dans mes jambes, dans mon cœur et dans ma tête. Tant que c'est le cas, je continuerai, parce que j'aime vraiment le sport et j'aime la compétition, car cela me permet de continuer, de me challenger, de me motiver, et ce sont là les ingrédients essentiels pour que je continue à jouer"