"Djokovic sera clairement le GOAT s'il termine sa carrière avec le plus de Chelems"



by   |  LECTURES 968

"Djokovic sera clairement le GOAT s'il termine sa carrière avec le plus de Chelems"

L'ancien numéro un mondial Andy Roddick pense qu'il serait impossible de contester que Novak Djokovic soit le plus grand joueur de tennis de tous les temps, s'il terminait sa carrière avec le plus de titres du Grand Chelem de l'histoire du tennis.

Djokovic a remporté trois titres du Grand Chelem cette saison pour égaler Roger Federer et Rafael Nadal sur la liste des records du Grand Chelem, avec 20 Majeurs. "Je vais le dire très clairement, si Novak Djokovic termine sa carrière avec le plus grand nombre de titres du Grand Chelem de tous les temps, il est statistiquement impossible de contester qu'il soit le plus grand,", a déclaré Roddick sur Tennis Channel.

Novak Djokovic pourrait sauter l'Open d'Australie 2022

Djokovic pourrait remporter un record du 21e Grand Chelem dès janvier prochain. Cependant, il y a une chance qu'il ne joue pas à Melbourne Park l’année prochaine.

"Je ne révélerai pas mon statut, pouur dire si j’ai été vacciné ou non. C'est une affaire privée et une enquête inappropriée", a récemment déclaré Djokovic à Blic.

"Les gens vont trop loin de nos jours en se donnant la liberté de poser des questions (inapropriées) et de juger enuite une personne sur la façon dont elle a décidé de répondre.

Quoi que vous disiez, 'oui', 'non', 'peut-être', 'j'y pense', ils en profiteront (pour dénigrer)." Au Masters de Paris qu’il a remporté, Djokovic a déclaré qu'il attendrait l'annonce officielle avant de prendre sa décision au sujet de l’Open d'Australie.

"En ce qui concerne l'Australie – pour éviter les spéculations et les hypothèses – j'attends la publication de l'annonce officielle avant de décider ce que je vais faire", a déclaré Djokovic, selon Tennis Majors.

"Je ne pense pas seulement à moi mais à tous les autres joueurs de tennis. Nous sommes des collègues, des parties d'un tout, nous devrions être plus unis lorsqu'il s'agit de situations importantes, mais malheureusement cette unité n'a pas existé au cours des 30, 40 dernières années… Nous avons maintenant fait le premier pas (avec le PTPA), mais il reste encore beaucoup à faire.

L'unité entre les joueurs n'est pas au niveau où il devrait être. Si c'était le cas, nous traiterions de telles situations beaucoup plus facilement", a expliqué le No. 1 mondial.