Ministre australien du Tourisme parlant de Djokovic: Il est le pilier absolu de l'OA



by   |  LECTURES 1115

Ministre australien du Tourisme parlant de Djokovic: Il est le pilier absolu de l'OA

Le ministre fédéral australien du Commerce et du Tourisme, Dan Tehan, veut absolument voir Novak Djokovic jouer à l'Open d'Australie, au mois de janvier prochain. Les organisateurs de l'Open d'Australie semblent s'apprêter à confirmer officiellement que les joueurs non vaccinés seront autorisés à participer à l'Open d'Australie, mais encore sous une condition : passer 14 jours de quarantaine dure.

"Nous devons faire preuve de bon sens ici", a déclaré Tehan sur Sunrise. "Si nous pouvons faire venir des joueurs – et en particulier les meilleurs joueurs du monde – et qu'ils peuvent faire une quarantaine de deux semaines, cela me semble être une proposition de bon sens."

Djokovic est le détenteur du record de victoires au premier chelem de l’année, soit neuf titres remportés à l’Open d'Australie. "Novak Djokovic est un pilier absolu de l'Open d'Australie et l'un des meilleurs joueurs à avoir jamais joué lors de l'événement", a poursuivi Tehan.

"Ce serait dommage si nous ne pouvions pas trouver un moyen (de le faire venir), surtout s'il n’était pas prêt à faire deux semaines de quarantaine, pour qu'il vienne défendre le record exceptionnel qu'il a à l'Open d'Australie", a poursuivi le ministre.

Ne pas avoir Djokovic serait un coup dur pour le tournoi

"Cela met en lumière Melbourne à travers le monde, alors je pense que nous pouvons faire preuve de bon sens", a ajouté Tehan. Dans une récente interview, Djokovic a reconnu qu'il suivait régulièrement la situation concernant l'Australie et les conditions d’accès au tournoi.

"Je suis la situation concernant l'Australie et, à ma connaissance, la décision finale du gouvernement de Victoria et de Tennis Australia interviendra dans les deux prochaines semaines, nous envisageons la première ou la deuxième semaine de novembre.

Je ne pense pas que quelque chose de significatif changera par rapport à ce que nous savons déjà. Comme ce fut le cas cette année, on peut s'attendre à beaucoup de restrictions. J'ai entendu par mon manager que Tennis Australia essayait d'améliorer les conditions pour tout le monde ; pour les joueurs vaccinés et non vaccinés", a déclaré Djokovic au quotidien serbe Blic.

Djokovic a par ailleurs laissé entendre que le fait de passer 14 jours en quarantaine stricte était défavorable à un joueur de haut niveau, voire même dangereux s’agissant des blessures que cela peut générer à termes..