Berrettini : "Djokovic est comme un mur, il est celui qui bouge le mieux sur le Tour"



by   |  LECTURES 1700

Berrettini : "Djokovic est comme un mur, il est celui qui bouge le mieux sur le Tour"

La star du tennis italien Matteo Berrettini a fait les éloges de Novak Djokovic et de Daniil Medvedev pour leur résilience et leurs capacités de mouvement sur un court de tennis. Il a insisté sur le fait qu'il faut toujours quelque chose de plus pour gagner un point contre ceux qui sont actuellement les deux meilleurs joueurs du monde.

"Je dirais que Novak ou Daniil Medvedev ça (comme un mur)", a déclaré Berrettini, selon Tennishead. "Il faut toujours quelque chose en plus pour espérer gagner un point contre ces deux-là.

La balle revient de tous les coins du court", a-t-il poursuivi. Cependant, Berrettini a choisi Djokovic, 20 fois champion du Grand Chelem, comme étant le meilleur joueur de la tournée. "Il y a beaucoup de grands athlètes, mais je dois dire que c’est Novak", a ajouté l'Italien, quand on lui a demandé de nommer le meilleur joueur.

"Il possède un incroyable mouvement sur toutes les surfaces", a précisé Berrettini.

Berrettini n’est pas troublé par les médias et les projecteurs

Matteo Berrettini est l'un des meilleurs joueurs du Tour depuis deux années déjà, et il reçoit pour cela beaucoup d'attention de la part des médias.

"Pour moi, les médias et le fait d'être sous les projecteurs sont quelque chose qui vient avec le choix de carrière", a déclaré Berrettini. "Certains joueurs aiment le battage médiatique et la pression, et ils fonctionnent mieux avec cela, tandis que d'autres préfèrent davantage évoluer à l’abri des radars.

Même sans les médias, les joueurs ressentiraient toujours de la pression. Ils se sont entraînés toute leur vie pour remporter des trophées, atteindre des objectifs personnels, les battre et établir des records incroyables comme c’est le cas de Serena et Novak (qui étaient à deux doigts de réaliser le Grand Chelem calendaire).

Alors ils se mettent aussi eux-mêmes la pression. Ils savent à quel point leurs réalisations sont importantes et potentiellement importantes pour atteindre tout ce qu’ils essaient de réaliser"

De plus, Berrettini a admis qu'il était complètement perdu au moment où il a affronté son modèle Roger Federer, à Wimbledon 2019. "J'ai grandi en regardant Roger Federer et en l'encourageant toujours.

Je l’ai soutenu autant que j'ai pu, en le regardant à la télévision toutes les fois où il jouait. Puis j'ai réalisé que je jouais dans le même tournoi que lui. Je ne pouvais donc plus le soutenir de la même manière qu’avant.

J'ai raconté cette histoire à Roger parce que maintenant nous nous entendons si bien sur le Tour. Je pense que c'est pour cela que la première fois que nous nous sommes rencontrés sur le Court central de Wimbledon, il m'a détruit, parce que je ne pouvais pas croire que j'étais la à jouer contre mon modèle, sur l'un des courts les plus emblématiques du Tour", a raconté Berrettini.