Quand Federer cassait sa raquette et ignorait l’arbitre dans un match contre Djokovic



by   |  LECTURES 951

Quand Federer cassait sa raquette et ignorait l’arbitre dans un match contre Djokovic

Roger Federer et Novak Djokovic se sont affrontés en demi-finale de Miami 2009, et c’est le Serbe qui a marqué la victoire sur un score de 3-6, 6-2, 6-3, pour atteindre sa septième finale de Masters 1000.

Ils s’étaient sont rencontrés pour la première fois à l’US Open de l'année précédente, et nous nous souvenons que Federer, ayant cassé sa raquette à ce moment-là, avait reçu une infraction au code et avait ensuite refusé de serrer la main de l’arbitre de chaise, Fergus Murphy, à la fin de la rencontre.

Novak avait breaké Roger six fois sur dix occasions, élevant son niveau après le premier set et trouvant un moyen d'imposer ses coups et de ralentir le jeu de son adversaire. Federer, quant à lui, avait pris un bon départ et avit breaké à quatre reprises, même si cela n'a pas été suffisant pour lui fournir un résultat positif en y ajoutant 40 fautes directes, dont plusieurs à des moments cruciaux.

De plus, Djokovic avait pu dominer Federer dans les échanges les plus longs pour assurer sa victoire et aller vers un un affrontement final contre Andy Murray.

Bille Jean King a parlé de Novak Djokovic

La légende du tennis Billie Jean King a récemment participé à une séance de questions-réponses avec des membres de la junior Billie Jean King Cup.

Là, elle a conseillé aux jeunes de suivre les traces de Novak Djokovic pour réussir. "Si vous écoutez Novak Djokovic cette année lors de ses interviews, alors vous savez pourquoi il est No.

1 mondial : il en a payé le prix", a déclaré King. L'Américain a souligné comment Djokovic s'assure qu'il aura l'avantage sur ses rivaux en traitant son corps comme un temple.

En somme, King a affirmé à ses jeunes interlocuteurs qu’au plus jeune âge, donc à 16 ans, il fallait chercher à imiter le Serbe et se lancer dans les durs chantiers. "Il est le plus en forme, il cherche toujours l'avantage, il s'entraîne bien, il s'étire tout le temps", a-t-elle ajouté. "Alors à 16 ans, croyez en vous, mais payez-en le prix"