Novak Djokovic dit ce qui l'a fait pleurer durant le changement de côté à l'US Open



by   |  LECTURES 1144

Novak Djokovic dit ce qui l'a fait pleurer durant le changement de côté à l'US Open

Tout le monde croyait que l'édition 2021 de l'US Open rentrerait dans l'histoire comme celle qui permettrait à Novak Djokovic de réaliser quelque chose qui ne s’était pas produit depuis 1969 : le Grand Chelem calendaire.

L'ensemble du stade Arthur Ashe, lors de la finale contre Daniil Medvedev, voulait que cela se produise, et la foule était largement du côté du champion serbe (d'ailleurs depuis le match de demi-finale contre Zverev), espérant devenir les témoins de l'une des pages les plus importantes et les plus significatives de l'histoire du sport de ces dernières années (plus de 50 ans !).

Pourtant, même Novak Djokovic s'est montré humain face à la grandeur de l'histoire, une grandeur qui lui a brisé les jambes et le cœur, le laissant, lui et des millions de fans, avec un demi-rêve, un cri resté coincé dans la gorge, qui a fait place à la tristesse et aux regrets.

Et pourtant, ce tournoi de l’US Open a quand même réécrit une autre histoire, même si un peu plus récente. En effet, pour la première fois depuis 2004, en simple messieurs comme en simple dames, il y avait deux vainqueurs qui devenaient champions pour la toute première fois de leurs carrières.

En 2021, à Flushing Meadows, il a été question de Medvedev et d’Emma Raducanu, alors qu'en 2004, c’est à l’Open de France que Gaudio et Myskina ont triomphé sur la terre rouge de Paris pour la première fois.

Ce n'est pas ce à quoi s'attendaient les fans, mais c’est également significatif. L’US Open a également suscité de vives émotions, car le fait de voir Novak Djokovic si proche du but mais ne pas pouvoir le saisir a été bouleversant.

On peut ainsi comprendre les larmes du champion serbe, qui faisait face à un défi plus grand que tous les autres auxquels on a pu assister depuis plusieurs décennies : battre le record du Grand Chelem et renouveler en même temps le Grand Chelem calendaire que le tennis n’avait pas vu depuis 1969.

Djokovic a dit ce qui l'a fait fondre en larmes en finale de l'US Open

"Tant d'émotions différentes. Ce que j'ai dit lors de la cérémonie, je le pense vraiment", a déclaré le champion serbe après être passé à côté du 21e chelem à l’US Open 2021.

"Bien sûr, une partie de moi est très triste. C'est difficile à avaler, cette défaite, je veux dire, compte tenu de tout ce qui était en jeu. Mais d'un autre côté, j'ai ressenti quelque chose que je n'ai jamais ressenti de ma vie ici à New York.

La foule m’a donné des sensations très spéciales. Ils m'ont agréablement surpris. Je ne savais pas, je ne m'attendais à rien, mais la quantité de soutien, d'énergie et d'amour que j'ai reçu de la part d la foule est quelque chose dont je me souviendrai toujours.

Je veux dire, c'est la raison pour laquelle j’ai pleuré lors du changement. L'émotion, l'énergie était si forte. Je veux dire, c’était aussi fort que de gagner 21 tournois du Grand Chelem.

C'est ce que j'ai ressenti, honnêtement. Je me sentais très, très spécial", a déclaré le meilleur joueur de l’histoire, à ce jour.