"Il n'y a pas de fun à regarder les matchs de Novak Djokovic", déclare un ancien pro



by   |  LECTURES 1681

"Il n'y a pas de fun à regarder les matchs de Novak Djokovic", déclare un ancien pro

Novak Djokovic a réussi son passage par l'ATP Belgrade 2 avec un succès final. Le numéro 1 mondial a eu du mal à prendre le dessus sur Mats Moraing, son adversaire du premier tour avant de ne faire qu’une bouchée des rivaux suivants pour soulever le trophée à domicile.

Le phénomène serbe a joué à Belgrade pour se sentir à 100% pour le départ de Roland Garros, où il voudrait racheter le coup dur qu'il a reçu en finale de l’année dernière contre Rafael Nadal.

Après quelques faux pas initiaux, avec des éliminations prématurées à Monte Carlo et Belgrade 1, le 18 fois champion du Grand Chelem était déjà remonté à un meilleur aux BNL Internationals d'Italie en atteignant la finale.

Le narif de Belgrade de 34 ans, sait qu'il n'est pas le favori à Paris, mais il a déjà montré par le passé qu'il pouvait battre Nadal même sur terre battue. Par ailleurs, bien que de nombreux personnes aiment regarder les matchs de Nole, il y en a d'autres qui pensent différemment.

Parmi eux, l'ancien joueur de tennis belge Steve Darcis.

Steve Darcis tire sur Novak Djokovic et le reste du circuit

"J’aime bien quand vous ne savez pas ce qui va se passer dans l’instant suivant. Si vous regardez Novak Djokovic, vous prédisez presque toujours à l'avance où et comment il jouera", a déclaré Steve Darcis dans l'interview.

Pour Darcis, qui n’a jamais gagné de Grand Chelem, ce ne sont pas seulement les matchs de Djokovic qui ne valent vraiment pas la peine d’être regardés. Il a également déclaré que le tennis masculin, en général, lui semblait très ennuyeux ces derniers temps.

Il a même révélé la raiso, selon lui. "Honnêtement, ces derniers temps, le tennis masculin me semble très ennuyeux. Les joueurs de tennis jouent généralement à un mètre derrière la ligne de fond, très vite, fort.

Presque personne ne va au filet, n'utilise de frappes coupées ou raccourcies", a ajouté le joueur de 37 ans. Lors de sa conférence de presse, Novak Djokovic a , pour sa part, abordé la question de son emploi du temps et du fait qu'il n'est pas toujours en mesure de choisir quand et où il doit jouer.

"Je ne peux pas toujours choisir", a déclaré le Serbe. "Cela dépend aussi de la télévision et de la retransmission, des autres joueurs, du fait que quelqu'un joue ou non en double, s'il a besoin de plus de temps pour se reposer parce qu'il a une petite blessure."

C'est le résultat d'un accord entre plusieurs personnes – directeurs de tournois, encadrants, autres tournois qui se jouent en même temps, la télévision", a ajouté le Serbe.

"Il y a un million d'éléments différents. Je peux envoyer une demande et ici à Belgrade, ces demandes ont été acceptées, mais ce n'est pas toujours le cas dans les autres tournois."