Selon PDG de Moncler Maria Sharapova aurait le don de la communication



by   |  LECTURES 1591

Selon PDG de Moncler Maria Sharapova aurait le don de la communication

Dans une interview accordée au journal italien Gazzetta dello Sport, Remo Ruffini, PDG de la célèbre marque de mode Moncler, a abordé de nombreux sujets, de la compétition de football italienne Serie A au tennis, en se concentrant particulièrement sur Maria Sharapova.

La splendide joueuse de tennis sibérienne, lauréate de 5 Slams, fait partie du conseil d'administration de Moncler. Interrogée sur le tennis et l'ancienne joueuse russe, Ruffini a répondu : "J'ai joué au squash et mon dos le connaît bien !

En fait, je suis très heureux d'accueillir des gens de différents univers comme Maria Sharapova au conseil. Elle a conquis avec le résultat et la ténacité, mais aussi avec la féminité.

Et elle a le don de quelqu'un qui sait communiquer"

Sharapova et la nouvelle vie de maman.

Maria Sharapova a annoncé sa retraite en février 2020 et affronte maintenant son nouveau chemin en tant que femme mariée et mère d'un petit enfant, Theo.

nSharapova s'est exprimée dans une interview intéressante de New Beauty, expliquant : "Le rôle de mère doit venir à un certain moment de votre vie, je me sentais prête et pour être honnête, c'était quelque chose dont j'ai toujours rêvé.

J'ai une excellente relation avec ma mère, nous sommes très proches et nous partageons beaucoup de choses, nous sommes proches et c'est aussi pour cette raison que j'ai voulu avoir un enfant afin de pouvoir partager mes expériences avec lui."

"Je suis impatiente de le voir grandir et j'apprends aussi de nouvelles choses. Chaque jour est un nouveau jour, il y a toujours quelque chose à apprendre et c'est un grand défi. L'aspect sportif est également très exigeant, il vous permet de garder les pieds sur terre tous les jours.

Le tennis était quelque chose que je voulais faire chaque semaine, au-delà de gagner ou de perdre. Je devais toujours me réinventer et me mettre au défi, et je ne me sentais pas à l'aise.

Je ne sais pas s'il est plus difficile d'être une joueuse de tennis ou une mère, disons que les deux rôles sont très exigeants. Théodore est un enfant exemplaire, je lui parle souvent et je prie pour qu'il ait une vie tranquille.

Heureusement, il est très gentil , j'ai eu de la chance je dois dire. De plus, lorsque j'allaite, j'ai toujours faim, j'ai l'impression de devoir manger tout le temps et cela me rend curieuse. Cette année a été la plus rapide de ma vie, elle s'est envolée en un clin d'œil.

Je suis excitée par cette phase de ma vie, j'ai l'impression de passer mes premiers mois de vie et je vois que tout va bien. Je suis curieuse de voir comment ma vie va se dérouler, entre le travail et la famille, l'important étant de trouver le bon équilibre."