L'étonnante histoire de Roland Garros: Lacoste, Borg, Kuerten, Nadal, Federer, Novak



by   |  LECTURES 3294

L'étonnante histoire de Roland Garros: Lacoste, Borg, Kuerten, Nadal, Federer, Novak

L'organisation de Roland Garros 2020 a été troublée en raison de la pandémie mondiale de Covid-19 qui a sévi dans le monde, et de même en France. Cette année, entre protocoles de sécurité et absences très importantes, comme celle de Roger Federer, le Chelem parisien va vivre l'une des saisons les plus atypiques de sa longue histoire : pour la première fois il se jouera non pas au printemps mais aux portes de l'automne.

Et en parlant d'histoire, on sait que la première édition a eu lieu en 1891 et, jusqu'en 1924, le tournoi était réservé uniquement aux joueurs de tennis français, ou aux membres d'un club de tennis français.

C’est depuis 1925 que le tournoi est ouvert aux joueurs de tennis du monde entier. Le lieu du tournoi est situé au Stade Roland Garros, une installation nommée d'après un pilote de l'armée de l'air française pendant la Première Guerre mondiale, et il est situé près du bois de Boulogne.

En 1891, le premier tournoi est organisé par l'Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques sur les courts du Racing Club de France. Le premier événement s'est déroulé en une journée, auquel cinq joueurs en particulier ont pris part.

C'est dans les années 1920 que le tournoi connut sa plus grande expansion et sa plus grande renommée mondiale. Cela s'est passé grâce à cinq athlètes qui ont marqué l'histoire du tennis et du sport en général : on parle bien sûr de René Lacoste, Jean Borotra, Henri Cochet, Jacques Brugnon et Suzanne Lenglen, les quatre mousquetaires et La Divine.

Des années 20 et 30 au toit du Philippe Chatrier de Roland Garros

Le tournoi qui était ouvert à tous les joueurs du monde et a eu lieu dans le parc de Saint-Cloud en 1925. Après la victoire des quatre mousquetaires en Coupe Davis de 1927, il a été décidé de construire le stade de Roland Garros sur un site de trois hectares, près de la porte d'Auteuil, inauguré en 1928.

Fred Perry et Nicola Pietrangeli sont venus avant et après la Seconde Guerre mondiale, mais avec le début de l'ère Open, tous les grands joueurs de tennis pouvaient revenir jouer sur les courts en terre battue de l'Open de France nouvellement nommées, même les joueurs professionnels considérés par la Fédération Française de Tennis comme étant des traîtres à l'esprit sportif (du fait de la guerre).

L'avènement de Bjorn Borg et Chris Evert d’abord, puis de Steffi Graf et Gustavo Kuerten ensuite a marqué les années suivantes. Avec les années 2000, il est devenu clair que les installations du tournoi étaient devenues inadéquates par rapport aux normes actuelles, en particulier quand on regardait les tournois de pointe comme l'Open d'Australie, Wimbledon et maintenant l'US Open, tous des tournois de Grand Chelem avec au moins un toit rétractable.

Après des années de batailles et de reproches, un toit rétractable a été installé sur le Philippe Chatrier, les lumières et une modernisation générale sont prêts à émerveiller tous les fans qui auront la chance de pénétrer dans le stade Roland Garros (près de 5000 visiteurs attendus tous les jours, selon les autoritées nationales).

Les dernières années de l'histoire sont connues de tous ; la domination de Rafael Nadal, les tournois du Grand Chelem de Roger Federer, Novak Djokovic et Maria Sharapova ainsi que les succès de Serena Williams, mais encore les premières finales de Dominic Thiem et le premier titre de Chelem de l’incroyable Ashleigh Barty.