Naomi Osaka investit dans le Pickleball.



by KHALIL SEMLALI

Naomi Osaka investit dans le Pickleball.


Naomi Osaka a décidé d'investir dans le Pickleball, comme de nombreuses autres stars du sport et ailleurs. La star japonaise est l'athlète féminine la mieux payée au monde depuis trois années consécutives, avec des gains estimés à 59,2 millions de dollars en 2022.

Même les stars de la NBA LeBron James et Kevin Durant l'ont fait. Parmi les nouveaux investisseurs devraient également figurer Nick Kyrgios, le super agent de la NBA Rich Paul, le milliardaire Soichiro Minami et Matthew Pritzker, membre de la famille milliardaire Pritzker.


La Major League Pickleball, qui comptait huit équipes pour sa saison inaugurale de 2021, est passée à 12 en 2022 et ajoutera 12 franchises supplémentaires en 2023, alors que le sport se répand rapidement.
Le pickleball, un sport souvent décrit comme une combinaison de tennis, de badminton et de ping-pong, a été inventé en 1965 et a gagné des adeptes parmi les adultes plus âgés parce qu'il ne nécessite que de courtes périodes de course.

Mais ces dernières années, il a attiré une base de fans beaucoup plus large.

La Major League Pickleball était l'une des trois ligues de pickleball en compétition pour les joueurs, les événements et les fonds, avec la Professional Pickleball Association et l'Association of Pickleball Professionals.



L'année 2022 de Naomi


L'année 2022 n'a certainement pas été mémorable pour Naomi Osaka qui n'a triomphé dans aucun des tournois auxquels elle a participé. En effet, la Japonaise se retrouve à la 41e place du classement mondial, bien loin des années dorées qui l'avaient vue exceller dans les chelems (quatre chelems, deux à l'Open d'Australie et deux à l'US Open) et par conséquent prendre la tête du classement féminin.


En 2021, après avoir refusé de participer à la conférence de presse d'après-course à Roland Garros en raison de problèmes de santé mentale, elle a ensuite décidé de ne plus participer à des interviews.

La Japonaise s'est à nouveau adressée aux médias lors d'une émission la semaine dernière et a plutôt posté une pensée à Net-A-Porter pour parler de la difficulté qu'elle a eue à affronter la presse après avoir perdu un match.


Elle a écrit : "L'une des parties les plus difficiles a été, juste après une défaite, d'aller dans la salle de presse et de parler aux médias, de répondre aux questions sur les raisons pour lesquelles j'avais mal joué ou sur ce que j'aurais pu faire de mieux, et de se faire demander ce que l'on ressent après avoir perdu le match.

Aucune de ces conversations n'est agréable, mais surtout pas après une défaite. C'est comme verser du sel dans une plaie".

Naomi Osaka