La mère de Boris Becker : "Je ne peux pas lui rendre visite en prison "



by   |  LECTURES 7661

La mère de Boris Becker : "Je ne peux pas lui rendre visite en prison "

Elvira Pisch, la mère de Boris Becker, a révélé que son fils ne l'avait contactée qu'une seule fois depuis le jour de son arrestation. Elle a expliqué au journal britannique The Sun : "Je ne peux plus prendre l'avion pour aller voir Boris.

Je ne peux pas lui rendre visite en prison. Cela me rend très triste mais c'est inévitable. J'ai subi une fracture du fémur et j'ai besoin de béquilles ou d'un déambulateur pour pouvoir marcher.

Boris ne m'a appelé qu'une fois. C'était la fête des mères en Allemagne. Il m'a dit que tout allait bien et que je n'avais pas à m'inquiéter pour lui" Pendant le tournoi de Wimbledon, John McEnroe a voulu envoyer un message à Becker aux micros de la BBC : "Boris, nous t'aimons.

Tu nous manques à tous, mon ami" Novak Djokovic, qui a été entraîné par Becker pendant environ trois ans, a également manifesté son soutien à sa famille.
"Je considère Boris comme un membre de ma famille, c'est quelqu'un que j'ai toujours respecté.

Nous avons partagé de nombreux moments incroyables. Cela me brise le cœur de voir ce qui se passe, je ne peux pas imaginer à quel point cela doit être difficile pour sa famille."

Le problème de Becker

Boris Becker purge sa peine de deux ans et demi à Londres depuis la fin du mois d'avril.

L'ancien champion allemand avait été accusé de faillite par le tribunal de Londres, la Bankruptcy Court, en raison d'une lourde dette d'environ 6 millions de dollars qu'il n'était plus en mesure de payer.

L'affaire concernait une dette contractée il y a plusieurs années par Becker auprès de la banque privée Arbuthnot Latham & Co et d'autres prêteurs. Les tentatives de remboursement de la dette en hypothéquant diverses propriétés immobilières, notamment une à Majorque, se sont avérées inutiles.

Becker était incapable de payer les échéances du plan de remboursement aux prêteurs, qui ont évidemment décidés de le poursuivre en justice. Après un long procès, le juge de Southwark a finalement décidé de mettre Becker en prison pour 30 mois. L'Allemand purgera la moitié de sa peine en prison et le reste sous un régime de semi-liberté.