Gaël Monfils : "Je suis chez moi, je peux battre Dominic Thiem"



by   |  LECTURES 1434

Gaël Monfils : "Je suis chez moi, je peux battre Dominic Thiem"

Gaël Monfils débarque en huitièmes de finale à Roland Garros pour la première fois sans lâcher un set sur son chemin. Le n.1 tricolore s’en réjouit, mais sans exagérer : “Cela m'importe peu entre guillemets.

Je me sens forcément bien physiquement. C'est ce qui m'importe le plus. Derrière, il n'y a pas une grande signification honnêtement. C'est juste que j'ai fait 3 bons matches 3 matches pleins.

Tant que la confiance est là, ce n'est pas des matches où de temps en temps on gagne un peu au couteau et que la confiance met du temps à venir. Je trouve que j'arrivais à serrer le jeu quand j'avais envie de serrer le jeu, j'arrive à imposer mon jeu quand j'ai envie vraiment de le mettre en place.

Sur cela j'ai pu me rassurer sur ces 3 matches donc je suis content d'arriver frais", a-t-il commenté en conférence de presse ce samedi. Monfils s'est attardé sur la surprise française Antoine Hoang, 146e mondial à sa première apparitition au 3e tour d'un Grand Chelem : "Aujourd'hui (hier, ndlr) c'était dur pour lui physiquement.

J'ai senti qu'il a un jeu qui est très agressif. Il va au contact de la balle tout le temps. Il veut tenir sa ligne. Aujourd'hui physiquement je l'ai senti un peu plus "éméché"

Il a fait beaucoup de fautes au début. Au début le match était un peu bizarre parce que j'étais un peu tendu je n'ai pas mis beaucoup de rythme. Et quand j'ai recommencé à mettre du rythme et le bouger un peu je l’ai senti un peu plus court.

Il va apprendre. Il a joué simple double donc ce n'est pas facile. Il a bien puisé aussi mentalement sur ces deux premiers matches, deux gros matches, qu'il a pu faire. Pour lui cela va être de l'expérience.

Il a vu aussi que quand il se relâchait un peu plus à la fin, il est là, il est même plus que là. Il a un jeu très agressif. Dès que physiquement il est un peu touché, c'est plus compliqué pour lui parce que cela reste quand même un gros attaquant.

Je pense qu'avec son coach ils vont travailler cette grosse base physique pour jouer en 5 sets sur terre battue". La Monf aura affaire au n.2 mondial (sur ocre) Dominic Thiem lundi prochain, un affrontement qui s'annonce aussi chaud que la temperature parisienne de ces derniers jours : “Chaque match est différent chaque condition est différente.

Après-demain je vais jouer contre un joueur qui derrière Novak et Rafa potentiellement peut gagner le tournoi et le finaliste de l'année dernière. Il se sent très bien. Il a fait une super saison jusqu'à maintenant.

Cela va être un gros match comme je les aime à la maison donc plus facile à gérer, plus facile aussi à entrer dedans. Après, on verra bien ce qu'il va se passer (...) j'espère que tout le monde est arrêtable, dont moi mais d'autres personnes aussi.

Il n'y a personne d'inarrêtable justement (...) Dominic est en grande forme. Il est un des trois à mon avis qui ont la possibilité de gagner ce tournoi. De toute évidence, cela ne sera pas facile, mais je me sens bien. Je suis chez moi, donc je pense que c'est possible. Je vais en tout cas essayer”.